jeudi 27 mars 2008

C'est l'histoire de...

C'est l'histoire d'un En Saignant le soir de la rencontre de parents. Il a une mère devant lui, mère d'un charmeur d'abeilles paresseux, assis juste à côté d'elle. Mais voilà, le charmeur d'abeilles ne sourit plus car on discute de la possibilité de lui faire recommencer sa sixième l'an prochain.

C'est l'histoire d'un En Saignant qui demande au charmeur d'abeilles d'aller faire un tour chez PMT afin de pouvoir parler à la mère tout seul, pour tenter de lui acheter du temps. Un temps de réflexion afin que le dernier bulletin soit le jugement final plutôt que celui-ci, trop rapide, trop tôt. Car il lui semble qu'il y a encore un souffle dans ce ventre-là. Et qu'il se sent capable de le faire sortir.

C'est l'histoire de Collègue Parfaite qui entre dans la classe pendant leur rencontre et qui nous invite à venir voir ce qui se passe dans le local de musique car c'est beau et que ça en vaut la peine.

C'est l'histoire de la mère du charmeur d'abeilles qui se lève en essuyant ses larmes et qui se dirige avec l'En Saignant au fond du couloir, à droite, peinée. Peinée mais intriguée.

C'est l'histoire d'un charmeur d'abeilles assis derrière un xylophone, trois autres élèves à ses côtés et de PMT qui les guide avec sa guitare.

C'est l'histoire d'une maman qui écoute la mélodie improvisée en une demi-heure. Une mélodie toute douce, toute simple.

C'est l'histoire d'un charmeur d'abeilles qui joue sans sourire mais qui a oublié que l'an prochain, il serait peut-être encore assis dans ce local avec des plus jeunes que lui. Et d'une mère qui sourit en le regardant et qui applaudit lorsqu'il termine.

PMT, tu me taquines souvent avec ma sensibilité. Si le charmeur d'abeilles était venu vers moi, j'aurais tenté de raisonner son chagrin avec des mots, sûrement trop de mots. Toi, tu as réussi à faire résonner sa peine avec des notes.

Réalises-tu seulement ce que tu leur fais?

15 commentaires:

Prof malgré tout a dit…

Toi, tu te rends compte quand le charmeur d'abeille est triste...

Moi, j'ai seulement profiter de l'occasion pour faire de la musique.

En passant, on a monté ça en même pas 10 minutes. Facile quand ils sont tous africains (sauf charmeur d'abeilles, mais il pogne vite... pour un blanc)

Une Peste! a dit…

Bon, tu me fais encore pleurer ce matin! Non mais, c'passe que je dois recommencer mon rimmel moi-là!

...

C'est très beau. L'amitié et la reconnaissance de l'autre.

Circé a dit…

Commencer mes journées comme ça, avec un texte d'une force comme le tien...
Mais ce qui en fait sa force (outre ton talent), c'est sa sincérité...
C'est pour des choses comme ça que j'aime l'enseignement, des moments hors du monde, des petites bulles où l'on touche à l'humanité, la tienne, celle de PMT, celle de cette maman et puis, surtout, charmeur d'abeilles.

Bonne journée !
Circé

souimi a dit…

De toute beauté. Le PMT et toi formez une chouette équipe!
C'est tout un privilège pour le charmeur d'abeilles...

¤Enidan¤ a dit…

Bon moi aussi j'ai versé une larme...

Tu as le don des mots...

Anonyme a dit…

Cher En Saignant,

Que d'émotions... Votre billet est des plus touchant et j'en ai aussi les larmes aux yeux... À mon grand étonnement cependant, j'ai dû expliqué pourquoi à PMT (il ne comprend toujours pas tout du premier coup, même s'il le prétend)! Hé oui, vous figurez maintenant qui je suis! Merci pour vos textes sensibles.

Une nouvelle lectrice

En Saignant a dit…

PMT: Quand il s'agit de faire des gestes pour les gens, l'important, c'est le résultat, pas les intentions.

Peste: Bah, tu sais, il est comme un petit oiseau blessé que j'ai recueilli à mon arrivée dans cette école. Alors, je le cajole pendant un temps mais j'ai vraiment hâte qu'il apprenne à voler... :)

Non, sérieusement, il ne se donne pas tout le crédit pour ces petits moments magiques là.

Circé: Et heureusement qu'on les a ces petits moments qui touchent l'humanité. Mais je crois qu'ils doivent être présents dans la plupart des emplois. Il suffit seulement de les voir.

Souimi: Ouais, je suis certain qu'il se sent apprécié mais on n'a pas encore réussi à le faire travailler cependant. Je m'attaque à celà à temps plein dès lundi.

Enidan: Merci, merci, merci! :)

Blonde Malgré Tout: Que j'aurais de choses à vous dire... Votre métier, en partant, fait de vous quelqu'un de très utile ici, pour commencer. :)

Écoutez, que de respect j'ai pour votre vie, passée à côté d'un artiste à l'esprit scientifique comme PMT. Que d'explications vous devez donner pour lui faire comprendre ses émotions. Quand je vous apperçois, lors d'un changement de bagnole, devant l'école, vous semblez avoir les yeux cernés. Mais bon, dites-vous que vous n'êtes pas seule, que moi et Collègue Parfaite faisons notre possible pour materner et paterner PMT du mieux que nous le pouvons durant la vingtaine d'heure que nous passons à ces côtés, afin de vous alléger la tâche à la maison...

Sérieusement, merci d'être passée par ici. Et si ce texte a su vous émouvoir, c'est peut-être que vous avez vu le rôle de votre amoureux auprès de notre clientèle de poqués et poquées. Il est irremplaçable.

Prof malgré tout a dit…

Tu es trop bon pour moi!

Le plus génial, c'est que je peux toujours compter sur toi quand il n'y a plus de lait pour le café.

Intellex a dit…

Si Benny-le-kid avait un PMT, peut-être que... si... on s'est bien débrouillé pour le reste, mais Marie avait seulement un mouton, pas de jazz improvisé ou de place à l'émotion.
Généreux billet, encore. Voyez-vous pourquoi je commente rarement ? Je repasse pratiquement toujours les mêmes compliments !

...et plus je vous lis, plus je me dis qu'une citron de M.Sc., c'était plus pour impressionner maman que pour évoluer en aidant. Parce que c'est du PMT et du Saignant et de la Parfaite que j'aurais donc du...

Gooba a dit…

C'est un beau texte, certes. Mais sans rien vouloir enlever à PMT, je tiens à te dire que les mots que tu aurais prononcés s'il était venu vers toi, ils auraient été utiles aussi. Je suis d'accord avec Souimi, aussi. C'est l'équipe que vous faites qui me touche beaucoup, dans ce billet. Les élèves d'une école ont droit à toutes sortes de profs différents et c'est une chance pour eux. S'ils étaient tous pareils et avec les mêmes forces, les élèves n'évolueraient pas autant. Ils vont chercher en chacun d'eux ce dont ils ont besoin, selon les moments, selon les états d'âme, selon l'humeur... Finalement, je pense que je vais aller vous rejoindre dans votre école. :o)

Prof malgré tout a dit…

Vous n'avez rien compris...

Nous ne formons pas une équipe. À la fin, il n'en restera qu'un et c'est lui qui aura la Ford Focus et la maison Bonneville.

Pff... Le pire, c'est qu'on est filmé assez régulièrement pour vrai.Documentaire sur le projet oblige.

Sans blague, c'est vraiment cool notre étage. On est quatre, deux titulaires, un prof de musique, une ortho.

Deux gars, deux filles.

Deux permanents, deux précaires.

On a tous environ 5 ans de différence.

Mais le plus génial, c'est que lorsque l'un d'entre-nous arrive avec la baboune dans la face, les autres ne déduisent pas systématiquement que ça les concerne ou que c'est de leur faute ou qu'il leur en veut. Ça peut sembler évident, mais ce ne l'est pas autant partout. Je ne dis pas que le reste de l'école n'est pas sympa; je dis seulement que tous les quatre, nous sommes plus compatibles que la moyenne des enseignants peuvent l'être.


OK... J'avoue. Je suis le rejet de la gang.

Zed Blog a dit…

J'abonde dans le même sens que Gooba. C'est justement là le sens d'une bonne équipe.

Tes mots, je suis certaine qu'ils sont tout aussi importants. Les notes à la portée de ton coeur. Z

Anonyme a dit…

Je rejoins vraiment le reste des commentaires qui soulignent la richesse et la sensibilité de votre équipe. Chacun d'entre vous amène à l'autre et surtout le fait grandir, ce qui a donc un impact des plus honorable sur les enfants...

Finalement, merci de tout votre support maternel envers PMT, je me sens moins seule!!

Blonde malgré tout

Jhon a dit…

Une chose est sûre en tous cas: vous faites bien la paire :) Et moi je suis bien content que tu ais lancé ce blog ^^

The Mef Thing a dit…

Très beau texte!
Je continue ma lecture systématique depuis les premiers billets et j'apprécie beaucoup!
Une presque auriculaire ;)