lundi 23 juin 2008

Starmania: revu et corrigé

Chaque classique a besoin d'être revisité une fois de temps en temps. Même les plus grands classiques. Les remettre à la sauce du jour n'est-il pas un grand service à rendre à leurs auteurs? Alors, voilà, Mr. Plamondon, juste pour vous...

HIER, J'ÉTAIS STONE

J'ai la tête qui éclate

J'voudrais seulement vomir



M'étendre sur l'asphalte


Et me laisser pourrir


Stone


Hier, j'étais stone


Je cherchais une Mireille


Ou encore une Sophie


Finalement, voilà Pierre


Qui m'tourne à l'envers


J'ai dormi dans ses bras


Où sont passés mes bas


Où sont passés mes bas?






Vous avez aimé Mr. Plamondon? Bah, vous savez, la vôtre était pas mal non plus... Que pensez-vous de celle-là?




JEAN-GUY


Jean-Guy, il s'appelle Jean-Guy


Je suis folle de lui


Y'a des caleçons pas comme les autres


Mais j'les aime pas, c'est pas d'ma faute


Même si je sais


Qu'il ne les jett'ra jamais


Jean-Guy, il s'appelle Jean-Guy


Je suis folle de lui


La première fois que j'les ai vus


Je les ai jettés dans la rue


J'lui ai seul'ment dit:


"Je pense qu'ils sont finis!"






Ouais, je sais Ti-Luc, des hommages comme celles-ci sont un peu difficiles à prendre, même si vous y êtes habitués. Vous en voulez une dernière?






LES BLUES D'UN NYMPHOMANE


J'aurais voulu être un pénis


Pour pouvoir faire mon numéro


Quand j'me présente à l'improviste


Aux p'tites madames ou à Gino


Je voudrais être un postérieur


Pour qu'on m'caresse et qu'on m'essuie


J'aurais voulu être un "farmer"


Pour "jouer" avec des brebis


Pour "jouer" avec des brebis






Ah, les reprises, les covers, tout ce que le succès peut apporter. Bien sûr, la qualité est douteuse parfois mais lorsqu'on est assis sur une si grande oeuvre, il est un peu normal que les fesses nous piquent parfois, non?






Excusez-les.

4 commentaires:

mandoline a dit…

Wouenh.. C, est la St-Jean! Ca fête fort :P

Une Peste! a dit…

Je me souviens, dans une autre vie, m'être réveillée un matin d'été, le cortex jouant à la cache-cache avec mes globes oculaires ... et cette chanson tronkée qui me tournait dans la tête:

-Laisse-moé donc dormir tranquille, tape su ma yeule de bois.
En loupe.

J'pense que mon inconscient tentait d'envoyer un signal de détresse.

Marie-Andrée a dit…

Tant de délicates subtilités, des mots si habilement tournés, des rimes d'une richesse inouïe... Je suis bouleversée ce matin. Du grand art, En Saignant!

Je me propose pour faire les back vocals si tu enregistres un jour avec PMT. ;-)

prof en exil a dit…

je n'ai presque pas pensé à la st-jean aujourd'hui... mais là on dirait qu'elle me manque moins!! :P

xx