dimanche 15 juin 2008

Et si...

Vous savez quoi? Il n'y a que deux jours que j'ai tiré la plogue ici et j'ai déjà un billet d'écrit sur mon ordi. Un billet dont je suis fier mais qui n'a pas de place en ce moment sur le web. Et je réalise soudainement une chose...



Ce n'est pas le fait que des gens connaissent l'existence de ce blog qui me dérange le plus. Je crois même que je suis prêt à en assumer le contenu auprès de mes collègues. Après tout, est-ce que j'écris des menteries ici ou simplement ce en quoi je crois?



Non, je crois sincèrement que c'est le rythme et la pression qui y est rattachée qui me dérange le plus. Et ça, personne d'autre que moi n'en est responsable, je le crains bien. Je suis perfectionniste sur quelques petites choses bien précises dans ma vie et l'écriture en fait partie. Alors, lorsque le "deadline" virtuel que je me suis moi-même imposé approche, au bout de trois jours sans rien d'écrit ici, je "capote" et écris n'importe quoi. Ce qui était un plaisir est maintenant un enfer bi-hebdomadaire.



Alors, je suis là à tenter déjà de confectionner un autre site, sous une adresse toute simple, et je me rends compte que celui-ci me manque déjà.



Si je changeais d'idée, m'en voudriez-vous? Auriez-vous l'impression que j'ai fait un "Gooba" de moi en faisant exprès de disparaître pour aller chercher les beaux commentaires que vous m'avez laissés? :)



Et si, pour une fois, je ne fuyais pas devant mes attentes, vos attentes? Comme vous pouvez le lire dans le billet suivant, ce ne serait pas la première fois que je prendrais mes jambes à mon coup devant une difficulté.



Et si j'étais simplement capable de réécrire à nouveau pour le plaisir, à mon rythme, quand j'en ai le goût? Des petits billets, des plus longs, des drôles, des tristounets, etc. Pour me faire plaisir à moi? Un peu comme un cadeau de Fête des Pères que je m'offrirais.



C'est seulement que je me rends compte qu'écrire fait maintenant partie de mon équilibre, que c'est maintenant essentiel pour moi.



Alors, si je vous déçois par mon attitude de girouette, vous savez où vous pouvez aller. Et ceux qui se croient visés par les propos du billet récent, et bien, comme on dit, si le chapeau vous fait... Je signe et j'assume.



Et à tous, je vous promets de ne plus réagir aussi rapidement lorsque d'autres étâts d'âme me traverseront. Prendre le temps de respirer et de réfléchir avant de prendre une décision que je ne suis pas prêt à assumer.



Alors, on repart. Plus lentement, à un rythme estival. Et si ça devait être plus rapide, ce sera mon choix, pas celui de mon "surmoi". Ça vous va?



p.s. Vos messages m'ont vraiment touchés. Je prends la peine d'y répondre très bientôt, c'est promis. Pour l'instant, j'ai deux puces qui veulent aller jouer au parc, alors à plus...

18 commentaires:

Zed Blog a dit…

:)))))))))))))))))...

Bravo. S'assumer, dans ses cheminements, c'est déjà grandir beaucoup, beaucoup!

Écrire structure la personne qui écrit. Même seule. Alors quand on a des lecteurs et lectrices, le processus s'accélère.

Bonne fête des pairs, paires (Blondinette attendait, là!) et pères, bien sûr!

Prends ça coooool!

Le professeur masqué a dit…

En saignant: moi, ce que j'aime le plus, c'est ton humanité, tes faiblesses et tes doutes. Si tu repenses à cette phrase que je t'ai écrit, tu en comprendras mieux le sens maintenant, je crois: «Ce sont toujours les meilleurs qui s'en vont. Donc, c'est normal que je reste...»

Je peux t'écrire des choses personnels ici ou tu les veux sur ton courriel?

Ton retour, qu'il soit au mode estival, est une belle nouvelle.

Allez, amuse-toi avec tes monstres!

Catherine a dit…

Alors, si c'est un renouveau: Bienvenue dans la blogosphère En Saignant! :)

unautreprof a dit…

Hihi, moi aussi j'ai réécris un billet après le départ.
Tu sais, dans le fond, tu écris quand tu veux, c'est TON blog, TON espace.

prof en exil a dit…

bon moi je retire le commentaire sur ton billet exit alors! moi les têteux de compliments ça me tape sur les nerfs! :P
c'est une joke, tu le sais bien!

Je ne serai pas celle qui te jettera la première pierre sur les décision sur un coup de tête!! ;)

welcome back!
xx

Hortensia a dit…

C'est ça qui est bien avec les blogues: tu veux arrêter d'écrire, tu arrêtes, tu changes d'idée le lendemain, tu reprends. C'est chez toi et tu fais ce que tu veux. Nous, on ne s'en plaindra pas, au contraire.
Mais désormais, je vais t'appeler le Dominique Michel du blogue. ;-)

prof en exil a dit…

en passant des gens froissés il y en aura toujours! Avec ou sans raison! Alors pour ceux qui sont fâchés par tes billets et que leur chapeau leur fait bin qu'ils mangent de la m...
s'ils ne leur fait pas qu'ils arrêtent d'être parano et prennent confiance en eux...

pis de toute façon ceux qui se sentent visés et qui continuent à lire sont des masos... ils prennent plaisir à se faire critiquer pour après se faire plaindre...
pis comme tu dis c'est ton blog tu y écris ce que tu veux et franchement ce n'était pas si méchant que ça...c'est juste que ça fesse parfois la vérité!


alors d'une façon ou d'une autre, eux on les aime pas! Qu'ils aillent voir ailleurs! ;)

Prof malgré tout a dit…

Bon bon bon... Je prends trois jours pour déménager et voilà que tu me tapes un suicide virtuel suivi d'une résurrection.

Trois jours, et paf, tu ressuscites. Y a des droits d'auteur là-dessus.

Mais bon... Le jour où tu changeras l'eau en vin, tu sais où me trouver!

J'voulais pas te le dire devant nos blondes, virilité oblige, mais c'était cool ta petite visite.

souimi a dit…

Fiou.............

Tu sais, tu peux toujours suivre mon exemple... Je n'écris pas souvent. Je me fie à mes priorités, voilà. Lorsque je sentirai que le blogue me cause du stress, je quitterai. Donc, je peux comprendre ta réaction.

:-)

Marie-Andrée a dit…

Quelle belle nouvelle! ;-)

Prof malgré tout a dit…

Prof en exil prétend que "des gens froissés il y en aura toujours!"

Faudrait repasser par ici pour savoir si elle dit vrai...

Mme Gronde Lacolère a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Mme Gronde Lacolère a dit…

Bonne nouvelle, j'ai lu les 3 derniers messages d'un coup et j'ai pas eu trop de suspense, mais bon, c'est bien que tu restes. Dans certaines descriptions d'élèves, et perceptions de dynamiques interpersonnelles, tu es très beau.
Hé! Quatorial.

Zed Blog a dit…

Faudra un jour que quelqu'un m'explique c'est quoi la « virilité »...

(C'est-tu le truc qui fait office de « coquille » psychologique pour protéger ses « attributs »?) (Ça a l'air fragile en burette ces trucs-là...)

(C'est quoi l'antonyme?)

Zed ¦¬?

En Saignant a dit…

Zed: Tu as raison pour ce qui est de l'écriture. Les commentaires laissés ici, même si je n'y réponds pas toujours, poussent parfois plus loin ma pensée.

La clé demeure de garder l'écriture ludique et plaisante, et non pas pesante.

PM: Ne t'en fais pas pour les mots personnels. Je crois que je me livre assez sur ce blog pour être capable d'accepter tout ça.

Pour ce qui est du sens de la phrase, je la vois comme ironique depuis que tu l'as écrit. Et je t'en envoie une en retour, qui devrait être écrite dans toutes les salles du Parlement et du M.E.L.S.:

"Sur le plus beau trône du monde, on n'est encore assis que sur son cul!"

Ma préférée...

Catherine: Merci! :)

Prof en exil: Ouais, je sais, les coups de têtes, ça nous connaît! Appelons ça des coups de coeur, il me semble que c'est plus beau, ok? :)

Hortensia: C'est cette liberté que j'avais perdu, par moi-même. Mais maintenant que je l'ai retrouvée, je ne compte plus la perdre à nouveau, c'est certain!

Prof en exil: Je sais, se foutre des réactions. Le dire et le ressentir sont cependant deux choses bien distinctes.

PMT: Et si un jour, j'arrive à changer le lait en vin, tu seras alcolo. :)

Souimi: Merci de ta compréhension. D'ailleurs, en secret, j'admirais la liberté dans ton rythme d'écriture, tu sais...

Marie-Andrée: Je suis content aussi :)

PMT: Quossé que tu aurais donc affaire à repasser ici? (fer à repasser)

Mme Gronde Lacolère: Bienvenue ici! Merci du beau commentaire.

Zed: Euh... bonne question! :)

Circé a dit…

AH ! Je suis bien contente ! Et puis bon, j'ai fait exactement la même chose que toi voici pas si longtemps... faut croire qu'après un certain temps, on doit réviser nos priorités !

xxxx
Circé

Gooba a dit…

Faire un Gooba de toi, hein?

Humppffff!

Prout!

Ga-ga-ga-ga!

(Désolée, ma capacité argumentaire avoisine le point de congélation de l'eau, à cette date-ci!)

Contente (!!!) de te savoir de retour!!!

Jhon a dit…

"Ça vous va?"
Ca me va ! De toute façon, c'est toi qui décide, alors demande-nous pas notre avis, c'est plus simple :)