dimanche 8 juin 2008

Le clin d'oeil du week-end (vol.5)

Vous vous demandez sûrement pourquoi il y a des enseignants qui s'obstinent à enseigner auprès des élèves de sixième année quand on réalise tout le travail supplémentaire qui leur ai demandé (soirée des finissants, album des finissants, crises d'hormones...). Pour des moments comme celui-ci.

Je dis aux élèves, à la blague, comme il est difficile d'accepter ma perfection, jour après jour, et de voir les autres humains avoir tellement de misère à évoluer dans la vie. Balloune me regarde et me lance:

-Ouais, ouais, je suis certain de ça!
-Tu n'as pas le droit de parler, tu es une sous-race! lui répondis-je.
-Et toi, un sous-rat! me lance t'il du tac au tac.
-Tu n'es qu'un sous-crasse! lui répondis-je.
-Et toi, un sous gras! me répond-il, encore du tac au tac.

Au mois de septembre, ça n'aurait pas passé. Mais à une dizaine de jours de la fin, avec son sourire qui voulait dire "c'est tu correct, En Saignant", pourquoi pas? Il faut bien qu'ils se payent ma gueule un peu...

6 commentaires:

Zed Blog a dit…

« Avec son sous rire »?

(Heh! étymologie, construction des mots...)

(Il est où ton bureau? J'ai un pouce à aller sucer goulument...)

(Pourquoi il me regarde avec ses gros sous sourcils (sur cils), le monsieur?)

Je signe pas.

Prof malgré tout a dit…

C'n'est pas fair , hein? Venant de lui, ça passe...

De toute façon, t'as vu les mains de son père? Des mains d'étrangleur!

Mais bon... Un étrangleur sympa.

Le professeur masqué a dit…

En saignant: si tes élèves se paient ta tête, c'est bien parce que tu leur en as donné un peu els moyens quand même...

Zed Blog a dit…

C'est pas toi, Prof Malgré Nez, qui me regarde... C'est le Monsieur qui joue avec les sous.

Mais si tu veux, tu peux me regarder aussi. Je suis cachée là, tu vois? Sous son bureau.

Zed ;-)

En Saignant a dit…

Zed: Et moi, je ne saigne pas!

PMT: Mets-en! Mais j'aurai quand même réussi à lui arracher un sourire à notre dernière rencontre. À moins qu'il se demandait ce que je goûterais entouré de patates et d'asperges!

PM: Oui, et avec plaisir à part ça!

Zed: Je devrais peut-être t'avertir de l'odeur de mes pieds certaines journées d'été. :)

Zed Blog a dit…

Parlement pas...

L'année dernière, état d'urgence dans le Nord de Montréal. C'est alors qu'est venue à quelqu'un l'idée géniale de recueillir les gaz toxiques émanant de ton pédestre support afin d'en concocter une arme utilisée par le corps policier afin de maitriser les gangs de rue.

Malheureusement, celle-ci a été jugée encore plus dangereuse que le Taiser.

Busch songe même à construire un autre mur, cette fois entre le Québec et les États-Unis.

Je ne serais pas surprise que des écolos s'affairent déjà autour d'un projet de bio-carburant. Par contre, le défi de l'élimination des résidus se pose.

Tu m'apporteras une petite couverture pour mon isolement sous ton bureau? Ce serait plus confortable. ;-)

Zed