jeudi 5 juin 2008

Jouons un peu

Je suis ainsi fait, c'est rare que je roule sur la même route que les autres, quitte à me perdre une fois de temps en temps. J'ai reçu, au long de mes cinq mois d'existence, un grand total de deux offres de tag que j'ai refusé. Je ne sais pas, je ne crois pas que ce que je pourrais y écrire, à part virer mes réponses au ridicule pourrait intéresser qui que ce soit.


Mais comme je ne suis pas un homme de parole, je vais quand même tenter l'expérience. Mais pourquoi faire dans le facile? Alors, bienvenue à la première "Tag En Saignante".



Tout d'abord, les règlements:
  • Mettre le lien de qui m’a taggé. (Là, je suis déjà dans la merde car je me suis auto-tagué... Que disait Woody Allen à propos de la masturbation? Que c'était de faire l'amour avec quelqu'un qu'on aime...)
  • Mettre le règlement sur mon blogue. (À quoi ça rime, ce règlement et qu'arrive t'il si je ne le fais pas? On m'avertit que dorénavant, seule la cachette me sera permise?)
  • Répondre aux 6 questions suivantes. (Encore là, qui viendra vérifier? Des règlements sans arbitres, ce n'est pas des règlements...)
  • Tagger 6 personnes à la fin du billet en mettant leur lien. (C'est promis, juste pour leur faire plaisir! Surtout que j'étais toujours celui qui voulait la tag quand j'étais jeune mais qui ne la recevait jamais!)
  • Avertir directement sur leur blogue les personnes taggées. (Comment trouver la phrase punchée qui me permettra de sortir du "Je t'ai tagué!" habituel? Je trouverai)

1-Si tu pouvais amener avec toi une seule personnalité célèbre sur un île déserte, de qui s'agirait-il?



Sûrement Bernard Voyer et j'ai une méchante bonne raison pour cela. Étant donné qu'il a fait toutes ses excursions en milieux froids et hostiles et qu'on serait sur une île déserte, on partirait égal à égal et je suis pas si mal en camping. Donc, il ne pourrait pas me donner des tonnes de conseil du haut de son arrogance et si jamais il le faisait, je pourrais avoir cette douce conversation avec lui:

-Tu sais, En Saignant, j'ai appris, à travers mes 67 excursions dans le Grand Nord, que le froid...

-Tu trouves qu'il fait frette icitte?

-Non, mais...

-Ferme ta gueule! Écoute, tu vois la belle rangée de palmiers là bas, toute droite? Ça sera notre frontière. Tu prends l'ouest et je prends l'est. Tu as le droit de venir me visiter une fois par année, à Noël, disons. Et laisse faire pour les techniques de réchauffement peau-à-peau en cas d'hypothermie. Tu te chercheras un pingouin si tu tombes à l'eau!



Ahhhhhhhh... ça fait du bien!



2- Et sur cette même île déserte, qu'apporteriez-vous comme seul objet?

Un arbalète.



3- Combien de personnes y a t'il dans votre tête?

Il y en a trois. Et je compte bien vous les présenter de ce pas, puisqu'on est dans les confidences.

Tout d'abord, il y a En Saignant. C'est le tristounet avec ses histoires tristounettes. C'est le côté nutritif du Mini-Wheats. Il s'ouvre à vous de façon parfois habile, parfois moins habile et retourne se cacher dans sa grotte pendant un bout. Dans ces moments-là, il laisse la place à...

En Niaisant, mon alter ego qui dit n'importe quoi sous n'importe quelle forme. C'est le côté givré du Mini-Wheats. Il déconne avec vous et est parfois surpris que vous le suiviez dans les recoins sombres de sa tête et est d'autant plus surpris que vous trouviez drôles des passages que seul lui semble rire. Lorsqu'il est fatigué, il laisse la place à...

En Zignant, le nouveau-venu qui, horreur, semble plaire lui aussi. C'est le côté lubrique du Mini-Wheats (pas certain que vous le connaissiez, celui là!). Il tourne tout à la vulgarité et fait ressortir en vous le côté tordu de votre personnalité.

4- Avez-vous un côté bébé à votre personnalité?

Mais bien sûr mais je vous avertis que là, je vous fait une énorme confidence. Ce jeu de tag est vraiment entraînant...

Lorsque Prof Malgré Tout me parle trop fort, qu'il est frustré après moi, je ne me possède plus. Même quand je sais que ce sont des humeurs d'artistes. Alors, je me réfugie dans ma classe vers les 16h00, ferme la porte et les lumières, me couche sous mon bureau en petite boule et suce goulûment mon pouce.

Seul un concierge il y a quelques années attiré par ce bruit de succion a assisté à ce triste spectacle. Il pensait que l'école avait acheté une balayeuse sans lui en parler.

5- Parlez-nous d'une habitude que vous avez sur la blogosphère mais dont nous ne savons rien.

J'aime beaucoup me laisser des messages sous un tas de pseudonymes. Ainsi, lorsque je me sens un peu pince-sans-rire, j'utilise Prof Masqué. Lorsque j'ai le goût des jeux de mots, je deviens Zed. Lorsque j'ai le goût de vous impressionner et de vous mélanger, je deviens Femme Libre. Je deviens Gooba lorsque j'ai le goût de me faire désirer entre deux absences et finalement, lorsque mon commentaire est vraiment stupide et irréfléchi, je deviens Prof Malgré Tout.

Je tiens du même coup à remercier mes cinq lecteurs qui nous accompagnent!

6- Parlez-nous d'une chose que vous ne réussirez jamais à comprendre dans le merveilleux monde où l'on vit.

Étant plus jeune, les Foubrac m'ont vraiment fait rigolé. Je les trouvais ingénieux et ils m'impressionnaient énormément. Jusqu'à ce que la zizanie s'infiltre dans leur duo.

On les appercevait toujours ensemble auparavant, ils étaient inséparables. Mais maintenant, il n'y a que le jeune qui apparaît au Festival Juste Pour Rire pour nous jouer l'hymne national avec ses gaz.

Je ne connais pas la raison pour laquelle le vieux semble s'être fait tasser. Était-ce parce qu'ils recherchaient une nouvelle clientèle? Serait-il mort sans que nous l'ayons su? Aurait-il avalé sa pompe à bicyclette lors d'un spectacle dans la salle paroissiale de Ste-Anne-de-Sorel?

Je n'en ai aucune idée mais je vous jure que le jour où je découvrirai la vérité, quelqu'un va payer, c'est certain. Je ne dirai pas qui mais il est dans la quarantaine, a les cheveux noirs, prend toujours des poses avec les mains ouvertes devant la caméra et peut dire "Vote Obama" avec des pets de d'sous d'bras.

Save the whales!

Voilà, j'espère que vous en savez un peu plus sur moi maintenant. Ça m'a vraiment fait du bien de m'ouvrir à vous. Ah, et puis, je change le dernier règlement. Si j'ai réussi à vous accrocher au moins cinq sourires durant la lecture de ce billet, reprenez la tag sur votre blog. Il me semble que c'est un bon deal, non? Et laissez-moi un message ici si vous le faites.

Et un éclat de rires à haute voix vaut cinq sourires...

9 commentaires:

Zed Blog a dit…

Serait-ce-tu une manière détournée, comme, genre d'écrire nos noms là, là, pour nous inciter à réfléchir à l'effet que ça nous ferait si on se sentait assez pas rapport pour ne pas s'auto-taguer?

Je suis déjà immunisée contre la tague, et en plus, en plein en train de faire une exception parce que je crois avoir eu une idée amusante... Je me déclare malgré tout fièrement autotaguée par toi, parce que tu sais que je ne peux rien te refuser et que, chaque fois que tu me donnes un câlin, il y a une grosse flaque de moi fondu par terre. Non, ce n'est pas scatologique. On n'est pas chez le Nez ici. C'est mon petit coeur qui fond. Hihihi!

Faudra juste être patient car je suis dans Bouché bien dur-Tailleur de monuments funéraires et trucs persos pour un moment.

C'est l'fun que t'aies installé un micro sur ton blogue, hein? Ça va me faire des sourires chaque fois que je vais appuyer sur rejouer...

Zed xox

Nickie a dit…

Vraiment, En Saignant, j'adore tes moments de folies.

Je crois bien que je vais être pris pour faire également, car à 2h22 ce matin, je te jure que ce n'est pas 5 sourires que tu m'as arraché...mais plusieurs cascades de rires!!!

Sauf que moi, chuis mon drôle...

mandoline a dit…

J' dois avouer qu' c' est la meilleure des tags que j' ai lue! :)

damienichereau@hotmail.com a dit…

vraiment fort, le bout sur bernard voyer, bien provocateur. j'aime le ton de ton message.
Hé du quateur

Blogue_l'Eponge a dit…

Le côté lubrique du Mini-Wheat hein... Pfouhahahahaha! Va falloir revoir à la hausse le cours des éclats de rire à la bourse des sourires (wow, quelle métaphore!)

Encore une fois, bravo pour ce billet complètement déjanté! :)

En Saignant a dit…

Zed: Bien content de t'inspirer à mon tour. Tu devras cependant m'expliquer le micro. J'avoue que je ne la comprends pas, celle-là.

xox

Nickie: Je suis bien content d'avoir égayé ta nuit! :)

Toute la folie que je ne sors pas au quotidien, elle sort par là!

Mandoline: Merci! Et étant donné la quantité effarante de tags qu'il y a "out there", c'est tout un compliment! :)

Damien: Je l'ai écrite pour toi... Mais le bout sur Voyer m'a fait VRAIMENT du bien. Merci.

L'éponge: Merci beaucoup. Ton commentaire est bien apprécié!

Zed Blog a dit…

« Et un éclat de rires à haute voix vaut cinq sourires... »

:DDD Profffff! C'est pas moi qui ai commencé. C'est les mots qui m'achalent poujours pour que je joue avec. Chicane-moi pas...

Le professeur masqué a dit…

En saignant: les Fous-brac en spectacle, c'était quelque chose. Avec Paul et Paul et les Carcasses, Les Denis Drolet pouvaient aller se rhabiller...

Pour le reste, tu me devances parce que je voulais annoncer que tu étais le reflet de ma deuxième personnalité.

Va falloir trouver autre chose...

En Saignant a dit…

Zed: Quand les mots insistent... :)

PM: Tu vas trouver, j'en suis certain! :)