lundi 26 mai 2008

Un palpitant billet d'un En Saignant qui n'a pas vu le soleil de la journée! (Jour 2)

Dans la pièce, il y a un chat. Il s'agit du chat d'une sorcière, mais pas noir du tout. Pour costumer les filles qui font ce chat, on leur a déniché une énorme tête dans les sous-sols d'une société bien connue que je ne nommerai pas pour ne pas les mettre dans l'embarras. Jusque là, à part le danger de chute à cause de vision réduite, tout est bien et même que le l'effet est assez réussi. Jusqu'à cet après-midi...

Je travaille dans la coulisse du côté cour avec le metteur en scène qui aujourd'hui, regardait les générales de la salle. Je suis donc seul dans un cubicule d'environ cinq pieds par huit. Les odeurs des enfants nous arrivent assez rapidement aux narines dans un si petit endroit.

La première fois que le chat est passé, j'ai eu comme une bouffée qu'on découvre normalement au printemps lorsqu'on est propriétaire de plate-bandes. Comme un odeur de jus de pomme laissé sur le comptoir un peu trop longtemps. Il y avait environ cinq comédiens qui entraient sur scène en plus des danseurs et des chanteurs qui sortaient. Je n'en ai donc pas fait de cas.

Mais voilà que le chat a la mauvaise habitude de se présenter un peu tôt en coulisses pour ses entrées en scène et vu la petitesse des lieux, les rapprochements sont inévitables. Et c'est là que j'ai vraiment senti l'intensité de l'odeur qui se dégageait de la petite. Je vous évite les superlatifs, qui ne seraient de toute façon pas assez forts pour décrire la situation. Et elle attend, et elle attend, et elle attend. À la fin du spectacle, je me tenais la moitié du corps en-dehors de la coulisse, c'est tout vous dire pour un "control-freak" comme moi.

Après le spectacle, bien décidé à éluder le mystère, j'ai pris son costume une fois les enfants partis et j'ai senti. C'est le masque et les gants, allez y comprendre quelque chose!

Jusqu'à maintenant, je n'ai qu'une seule hypothèse, observée parfois chez mon zoo lorsqu'on a le bonheur d'aller dans une toilette publique. Elles s'installent sur la toilette, se penchent un peu trop par en arrière et le jet manque la cible, pourtant bien blanche et bien grande. Il suffit d'avoir déposé son masque et ses gants devant soi et ...

Par respect pour l'autre qui aura à porter ce costume demain matin, on l'a soupoudré d'un liquide pour laver les habits de mascotte. Il sent l'orange.

Si quelqu'un a un autre hypothèse, qu'il se manifeste. Mais je ne vous en voudrais pas de ne pas en donner. C'est vraiment le genre de billet qui sort lorsqu'on passe trop de temps enfermé.

3 commentaires:

Prof malgré tout a dit…

J'vais faire mon voisin gonflable...

Moi, c'est un de mes musiciens qui a un chat non castré. La bête marque son territoire sur les fringues du jeune.

Comme l'enfant est vraiment négligé, on peut parfois voir la tache d'urine sur son vêtement. Une fois, c'était tellement dégueulasse qu'il n'a pas remis son kangourou avant de repartir. Je l'ai jeté...

Je sais que ces gens n'ont pas beaucoup de fric, mais je ne pouvais pas entrer ce truc chez moi, ni le laisser dans le petit local où je répétais avec l'autre distribution le lendemain.

Une fois à la poubelle, j'ai même dû demandé au responsable des lieux (nous ne répétions pas dans une école) de jeter immédiatement le sac à ordure afin d'éviter plus amples dégâts collatéraux.

L'urine de chat, ce n'est que la pointe de l’iceberg dans la problématique de ce kid.

Oui... Il fait plein de fausses notes.

Mais ne vous en faites pas, nous aussi nous avons notre part d'enfants-rois.



T'as invité des blogueurs toi?

prof en exil a dit…

moi je pense que parce que c'est dans le sous-sol d'une grande société, qu'une fois un lecteur de nouvelle bien connu est entré complètement saoul au boulot et a voulu aller se soulager... malheureusement il y avait un masque de chat et des gants sous son jet chaud!

Zed Blog a dit…

Si j'ai bien compris, on ne peut pas faire castrer ce minou-là?

Appeler la souris verte?

Qualinet?

La commission B-... nnnon, on va laisser faire. Assez de dégats comme ça.

(Une burqah?) Z ¦)