mercredi 13 février 2008

Deux mois déjà

Ça fait deux mois qu'il y a deux moi. Un En Saignant réel et un En Saignant virtuel. Un blagueur et un blogueur. Un clown et son clone.

Lorsque j'ai commencé, jamais je n'aurais pu penser panser ma personnalité ainsi. J'étais dans un creux de vague et mon estime de moi s'en allait au large. Je ne savais plus trop quoi faire et surtout, comment le faire.

Prof Malgré Tout me parlait depuis plus d'un an de son blog. J'ai commencé par des petites interventions dans ses commentaires sous des pseudonymes tels "The Collègue" et "Poilu". Tout timide, j'éfleurais de mon humour vos commentaires, me cachant en-dessous, au-dessus ou tout simplement en me fondant au travers d'eux.

Puis me vint l'idée de laisser sortir les lettres de mes nombreux cahiers et de vous les partager. Quelques billets à me rapprocher lentement de vous, comme tous les timides savent le faire. Je me cherchais une idendité de blogueur alors que je ne suis même pas certain de savoir qui je suis aujourd'hui dans le monde "réel".

Je sais que vous êtes quelques-uns à venir voir quelques fois par semaine ce que j'ai de bon à écrire. Une voix d'enfant se demande toujours un peu pourquoi mais une voix d'adulte lui répond de plus en plus: "Parce qu'ils doivent y trouver quelque chose".

Merci pour les commentaires qui me font toujours chaud au coeur. Alors que je suis incapable d'accepter le feed-back de ma blonde sur les trop rares lettres d'amour que je lui écris, j'ai appris à apprivoiser les vôtres, surtout quand c'est votre tête ou votre coeur qui les écrivent. Et ceux qui n'osent pas en écrire, allez relire les commentaires de PMT et vous verrez que vous pouvez difficilement faire pire...

J'en ai parcouru du chemin en deux mois, vous n'avez pas idée. Si j'ai su vous faire rire, pleurer ou réfléchir, si vous avez été surpris(es), choqué(es) ou abrutis(ies) par mes paroles, ne serait-ce qu'une seule fois, j'ai atteint mon but. Mais vous devez savoir quelque chose de très important.

Que ce soit à travers vos propres blogues que je lis avec attention même si je ne laisse pas toujours de commentaires, ou encore par vos commentaires que vous laissez ici... vos mots guérissent mes maux.

17 commentaires:

Gooba a dit…

Je t'ai découvert tout récemment et je lis tranquillement tes archives. J'aime ton écriture, j'aime ta sensibilité, j'aime ton humour. Tu as bien raison, je viens ici parce que j'y trouve quelque chose qui me fait du bien. Je ne saurais pas expliquer exactement ce que c'est, mais en fait, c'est aussi simple que : j'aime te lire! :o)

Tant mieux si ça te fait du bien à toi aussi!

Prof malgré tout a dit…

Moi, je viens parce que parfois, tu parles de moi.

Prof malgré tout a dit…

Sans blague, tu écris drôlement bien! J'aimerais dire que deux jours à l'école sans toi, c'est difficile... Mais bordel, tu sais qui te remplaçait, hein?

prof en exil a dit…

Gooba a bien résumé comment je me sens aussi... difficile à décrire mais ton écriture me donne un sentiment de bien être, un lien dans mon exil...
tu écris bien, tu écris vrai et ça touche.

Merci à toi de nous faire partager ton intérieur...

Zed Blog a dit…

Mon cher beau coeur d'amitié,

C'est exactement ce que je ressens depuis que je blogue.

Prendre la parole, c'est se construire. Pour et par soi, pour et par d'autres. La rétroaction, c'est de l'action sur soi, vers soi, et vers les autres.

Longue vie à toi et toi. Tu verras qu'ils vont se fondre, à ton avantage.

Zed xxx d'amitié

Hortensia a dit…

Dans mon agrégateur, ton blogue est déjà classé dans la section des préférés: c'est de la promotion rapide, ça, monsieur et c'est dire si j'aime te lire. Non seulement tu as une belle plume (un beau clavier?), mais tu as quelque chose à raconter, ce qui est loin d'être le cas de tous les blogueurs. Ah! Et puis, en plus, tu nous parles de PMT, alors quoi demander de plus?! ;-)

Zed Blog a dit…

Hortensioa,

Oui, c'est tout un oiseau. Dommage q'il n'ait qu'une plume. L'âge sans doute... Ou la guerre.

;-)

(Quoique... mon petit doigt me dit qu'il lui en poussera bientôt une seconde... À suivre!)

Le professeur masqué a dit…

Plaisir partagé et réciproque, cher médium Saignant.

Jhon a dit…

Tiens, je croyais avoir mis mon commentaire ici ? Bah le voilà, c'est tout simple: Gooba, tu m'enlèves les mots de la bouche :P

La belle Lurette a dit…

Bonjour, M, Le saigneur,

Je vous ai tagué sur mon blogue, si cela vous chante...

En saignant a dit…

Un gros merci à tout le monde. Une tonne de beaux commentaires avec lesquels je laisserai le soin à l'En Saignant adulte de dealer. Je n'avais pas écrit celà pour ça mais puisque c'est là...

Gooba: Tu me laisses bouche-bée, comme d'habitude. Je connais ton feeling de bien-être car c'est celui que je vais chercher chez vous. Essaie d'écrire plus souvent, ok? :)

PMT: Je sais que je t'ai manqué, mon artiste. Et comme tous les gars, tu te sens obligé de placer ton affection pour moi à travers une tonne de blagues. Dis simplement "Je t'aime" la prochaine fois, c'est tellement plus court. :)

Prof en exil: Merci du commentaire, très charmant encore une fois. Je sais que je t'ai beaucoup négligé ces derniers temps mais au moins, tu vois pourquoi. J'ai hâte de te revoir...

Zed: Chaque mot que tu écris et chaque mot que tu m'écris me font réfléchir, ce qui n'est pas peu dire étant donné le sexe de mon cerveau. Je réalise qu'on peut toucher sans toucher... :)

Hortensia: Un gros merci pour les beaux mots. Je me trouve privilégié par ton commentaire car j'apprécies également beaucoup ta plume (tes touches me touchent???). Les commentaires comme les tiens prennent énormément de valeur lorsqu'ils viennent d'un personne dont on respecte les mots.

PM: Je vais la retenir celle-là! Qui a dit que vous n'étiez pas capable de folies? Merci pour tout et sache que si je ne laisse pas de message sur ton blogue (tu permets le tu?), ce n'est pas à défaut de lire car je le fais quotidiennement mais je suis disons un peu intimidé par le niveau de culture de tes lecteurs... j'écris plus souvent avec mon coeur qu'avec ma tête hélas! Mais tu es quand même un de mes (super) héros. :)

Jhon: Ah, mon lecteur outre-mer qui a une passion que je ne comprends pas. Continue de venir noircir mes commentaires de ton style direct et sans détours. C'est rafraîchissant! Merci pour le commentaire (ou devrais-je remercier Gooba?) :)

Belle Lurette: Désolé mais lorsque vous m'avez tagué, vous avez cru me taguer mais j'ai esquivé et j'utilise mon miroir pour l'envoyer à PMT. Ça lui "chantera" sûrement. Il a un bon pif pour ce genre de choses. Sans rancune?

Zed Blog a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Zed Blog a dit…

Je ne suis pas sexiste, en saignant. Le cerveau, ça n'a pas de sexe pour moi. Tu as donc toutes les excuses que tu voudras, mais pas celle-là! Et s'il reste des traces rétrogrades de ce truc dégueu (nos ancêtres), je suis de ces femmes et de ces hommes qui travaillent à les éliminer.

Ni raciste, ni âgiste, ni... mais totalement atteinte de religionite (grosse inflammation à boutons et pustules qui provoque le chancre mou du cerveau, surtout pour celles et ceux qui ont un cerveau sexué...), des traumatismes et des difficultés respiratoires (surtout en burka).

Que d'années perdues à interdire aux hommes les sentiments et leur expression et à faire des filles des chiques molles ornementales.

J'aime les personnes, femmes et hommes. Les nouveaux hommes, en particulier, étant donné mon orientation sexuelle (vers le Sud).

Zed

La belle Lurette a dit…

Pas de problème! Je sais bien que tout le monde n'apprécie pas cette fameuse tague, tagué en double PMT par contre, c'est peut-être un peu dur pour lui ;)

Le professeur masqué a dit…

En saignant: les gens chez nous bluffent... et ton coeur est aussi important que ma tête. Laisse-le parler chez nous quand tu voudras.

Gooba a dit…

Merci, tu es gentil! Attends que je me mette à dire des conneries, tu vas être bouche-bée rare! :-)

Pour ce qui est d'écrire plus souvent, je voudrais bien. J'ai mille sujets qui me traversent l'esprit mais je manque de temps. Atrocement. Tu m'en reparleras quand tu auras 4 enfants!! :-))

Lise a dit…

En saignant,

grande a été ma surprise de lire la question 24, et je vais tenter d'y répondre le mieux possible. Plusieurs raisons font que je n'ai pas de blogue, certaines trop personnelles, et d'autres trop longues à expliquer. J'ai fait aussi des commentaires, à différents endroits, que j'aurais dû taire. Alors imaginez les niaiseries que je risquerais de dire en ayant un blogue!

J'avoue que je n'aime pas l'impression que j'ai, d'être assise entre deux chaises, car laisser des commentaires sans avoir de blogue, ça fait pour un temps, mais après six mois....

Je me sens comme quelqu'un qui mange à la table des autres, sans rendre la même hospitalité. Après un certain temps, ce n'est plus acceptable. Mais j'aime tellement lire ce que les autres écrivent, et je fais la tournée de mes blogues préférés, matin et soir, en plus de découvrir de nouveaux talents.

Je suis une éponge, ressentant les émotions des autres comme si elles étaient miennes. J'admire les gens capables de les exprimer, sans nuire aux autres mais je n'ai pas ce talent. Je ne suis pas la seule éponge, et il est tellement facile de blesser la sensibilité des autres. Ce que j'ai peut-être fait sans le vouloir, ou pire encore, sans le savoir.

Et vos 100 questions, aucune réponse il fallait y penser ! J'ai souri à plusieurs reprises, d'autres m'ont fait réfléchir.

Bravo aussi à Circé pour l'exercice mathématique, la dyslexique des nombres que je suis ne peut qu'admirer...