samedi 12 avril 2008

Expertise parentale

Les repas sont toujours un peu imprévisibles chez la famille En Saignant. Autant par la grande variété des succulents plats que prépare Blondinette, parfois aidée de son cuistot de copain que par le contenu des conversations. Ce soir-là n'a pas fait exception à la règle.

Koala est toute "barbée" de sauce tomate, semblant prendre la sauce pour de la peinture et sa cueillère, pour un pinceau. Une artiste à l'oeuvre, dans le chaos qui lui est propre. Loutre la regarde et dit:

-Regarde, Papa, Koala a la face toute sale!

Je lui souris, prend une autre bouchée et soudainement, ses mots se frayent un chemin jusqu'à mon cerveau.

-Qu'est-ce que tu as dis, Loutre?

-Elle a la face toute sale! répète t'elle.

-Comment ça, la "face"? On dit le visage tout sale, ma belle! lui dis-je.

-Bien non, la face, c'est correct! me dit-elle.

Je regarde Blondinette qui me fait ce sourire, mais ce sourire qui veut dire: "Tu t'es embarqué là-dedans, mon grand, alors sors-toi en!" Pour le support, on repassera...

-Tu as appris cela à la garderie? lui dis-je.

-Oui! répond-elle, fière d'elle.

-Qui est l'ami qui dit cela?

-Ce n'est pas un ami, c'est Substitut Parental! m'annonce t'elle.

Substitut Parental est une des deux éducatrices de ma grande. Une femme qui fait l'unanimité dans mon couple: on ne l'aime pas beaucoup. Pour différentes raisons trop longues à expliquer ici. Mais ma fille, elle, elle l'aime...

-La face, ce n'est pas très beau ma chouette. Ici, on dit le visage, lui expliquai-je.

-Mmmmhhh..., réfléchit-elle.

Je regarde Blondinette, fier de mon coup. Heureusement que je peux souvent apporter mon expertise parental dans l'éducation de nos filles. Quelques mots bien placés et voilà, tout est réglé!

-Je lui dirai demain, alors! dit Loutre, en me regardant droit dans les yeux.

-Dire quoi? À qui? lui demandai-je.

-Je vais dire à Substitut Parental qu'elle ne doit plus dire le mot face car ce n'est pas beau! me dit-elle, détachant chaque syllabe pour être certaine que j'ai bien compris, comme si j'étais de langue étrangère.

J'implore Blondinette du regard. Son sourire grandit en même temps que mon embarras.

-Mais non, tu ne peux pas lui dire ça, dis-je à Loutre.

-Pourquoi? demande t'elle.

-Parce que ce n'est pas parce qu'ici, on utilise le mot visage que le mot face, dans une autre maison, n'est pas correct. Écoute, je veux seulement ne plus t'entendre dire cela, lui expliquai-je, doucement.

-O.K., Papounet, me répond-elle.

Ce n'est pas que je sois "snob" mais il y a des mots qu'on n'aime pas voir prononcés dans la maison et il en fait partie. Ça me rappelle trop les expressions: "J't'aime pas la face!" ou encore "J'vais t'arranger la face!" C'est ainsi.

Un peu plus tard, après le souper, Blondinette, Loutre et Koala s'amusent à se courir après. Ce court moment entre le repas et le bain en est souvent un de folie dans la maison. Je suis en train de faire la vaisselle lorsque j'entends Loutre crier à sa maman:

-C'est capotant!

Oups! Je vais me chercher une cigarette d'un pas rapide, cherche mon briquet sur le comptoir.

-Où est-ce que tu as entendu ça, Loutre? demande Blondinette.

Ah, voilà mon briquet. Plus que quelques pas et je suis sur le balcon. Allez, vite...

-C'est papa qui dit ça! annonce fièrement Loutre.

La porte est ouverte, je sors sur le balcon et, juste au moment de refermer la porte, j'entends, d'un ton de voix sans équivoque:

-En Saignant!

Ah, le bon air... J'ai donc bien fait de construire ce "perron" là!

15 commentaires:

souimi a dit…

Tu le visiteras de plus en plus souvent, ton balcon... Attends que tes filles soient au secondaire et qu'elles reviennent avec les expressions à la mode...
"M'man,,,tu veux-tu?"
"Tsé, genre..."
"J'suis allée là, genre,,, puis c'était bien l'fun, comme..."

Ggggrrrrr......

Sans compter que lorsque ma plus vieille avait environ 3 ans, le Grand'Pop avait décidé de se donner lui-même un surnom. Il disait à ma fille: "Viens voir l'Gros Chriss."
Un jour, la petite l'a vu à la porte de ma maison et a vitement ouvert la porte en disant: "Oh! C'est Go Kiss qui est là!!!"
Ce fut F-I-Fi,,N-I-Ni. Il a changé de surnom pour Grand'Pop.

Missmath a dit…

"Les amis, assisez-vous toute en rond."


Ça me mettait hors de moi !

Prof malgré tout a dit…

Tu dois capoter quand je dis "ta gueule!" à un de tes élèves.

Une Peste! a dit…

Sauvé par la clope!!

;-)

Hortensia a dit…

Substitut parental mériterait juste que ta fille la reprenne!
Cela dit, je me souviens que vers l'âge de 7-8 ans, j'avais décidé que dire "toé" et "moé", c'était pas mal plus indiqué pour être populaire auprès de mes amis que "toi" et "moi". Bizarre, ma mère n'avait pas tellement apprécié le changements de prononciation. Ah! Le traumatisme d'être une enfant de prof! ;-)

Le professeur masqué a dit…

Tu as déjà entendu parler de la DPJ? Puis, la ministre Courchesne pourrait être mise au courant et révoquer ton permis d'en saignant.

prof en exil a dit…

ouin bin tu devrais venir enseigner ici, parce que j'ai dit face une fois, parce que pour moi avoir le ballon dans la face ça va ensemble, avoir le ballon dans le visage ça fait pas mal moins mal!

Mais un élève a dit, vous savez ici mme on ne dit pas face on dit visage, face c'est pas beau!!
Ça devait être une version européenne de toi! ;)

J'ai failli lui répondre, ouin bin ptit criss m'a te l'envoyer dans face le ballon tu vas voir que ça fait mal en tabarnac! ;)

Prof malgré tout a dit…

Bon... Je me retenais, mais chus pus capable.

C'est quoi cette affaire-là de vouloir parler comme les français et de penser que si les français n'aiment pas ça, y a un problème?

Ça me fait pogner les nerfs.

Selon "Le Petit Larousse" 2007 :

FACE:
Partie antérieure et inférieure de la tête humaine, au-dessous de la ligne des sourcils ; visage.

Ça fait que face, c'est ben correct. C'est justement la différence entre manger le ballon dans' face et dans l'front. Pour le manger, il faut effectivement le recevoir au-dessous de la ligne des sourcils. C'est logique, bordel.

Moi, je suis écoeuré de me faire dicter comment parler par une gang de colonialistes qui ne savent même pas comment prononcer le nom de leur propre pays (la Fronce?).

Et en passant, chers cousins, "tête" de rime pas avec "tète". Alors, quand je dis qu'En Saignant est la "tète" sur l'étage, c'est tout simplement que c'est lui que je vais voir quand j'ai besoin d'être réconforté.

Étonnamment, tu as bien répondu à ta fille. je me permet de te citer, Ô Mamelle Ensanglantée :
"Ce n'est pas parce qu'ici, on utilise le mot visage que le mot face, dans une autre maison, n'est pas correct."

Belle intervention! La preuve que tout le monde peut avoir un coup de chance...

prof en exil a dit…

c'est quand on s'exile qu'on se rend compte de la différence de langage! Je me suis fait chier pendant des mois à me faire reprendre parce que je ne disais pas "les bons mots"!
J'ai fini par comprendre qu'ici an se prononce on, in comme an et un comme in!
J'ai le goût de rire à chaque fois que je dis qu'on va jouer à balle con (camp) !
Parce que nous pauvres québéquois ne parlons pas un vrai français! Je n'en peux plus d'avoir l'impression de parler une autre langue!
Un élève de première année avait raison l'an passé, je ne parle pas le suisse!
ah la beauté de la langue! Plus jamais je ne rirai d'une fille du lac St-Jean qui prononce LiZe!

Jhon a dit…

Le petit belge que je suis est d'accord avec PMT: "face" n'est pas vulgaire et convient autant que "visage". Ce qui ne convient pas par contre, c'est dire "gueule" pour autre chose qu'un animal. Faut pas se prendre la tête là-dessus :)
Maintenant, comme tu as superbement dis, ça change d'une maison à l'autre.
au passage, j'adore la réaction de ta fille ! :D

Hortensia a dit…

Belle colère PMT!
Mea culpa, je pensais sincèrement que le mot face était réservé au niveau de langue familier.
Zut! Toujours vérifier...
Par contre, pense pas être colonisée pour autant, mais c'est un autre dossier...

Catherine a dit…

Tu vois, face, chez moi, ça ne cause aucun problème.. Je serais curieuse de connaître les autres mots défendus à la maison! :)

En Saignant a dit…

Souimi: Ouais, je sais. Devrais-je tout de suite faire construire une veranda?

Et pour Grand'Pop, il serait bien le premier Gros Chriss à chemise argentée que je verrais depuis les années disco.

Mais bon, ce n'est sûrement pas le dernier billet sur ce sujet, si mon blogue tient quelques années... tu as raison.

Missmath: Ayoye! Dans le fond, comme certains enseignants ou enseignantes qui parlent un français douteux et qui sont supposés être un exemple pour leurs élèves.

PMT: Non, parce que tu es un spécialiste de musique.

Peste: Si c'était la première fois... :)

Hortensia: Enfant d'un prof, quelle horreur! Mais tu sais quoi? Je crois bien que prof ou pas prof, j'aurais accroché à ces petites choses-là!

Imagine quand je les verrai clavarder avec les raccourcis dont sont victimes certains mots.

PM: La DPJ, je ne connais pas. Et la ministre chose, elle ne me révoquera jamais mon permis d'en saignant car mes billets deviendraient dénonciateurs sans la peur de perdre mon travail.

Prof en Exil: :0) Je te reconnais bien, là! Mais bon, tu sais, tu es spécialiste en éducation physique, alors dans ton cas, ça ne compte pas!!! :)

PMT: Ta colère aurait-elle réveillé le créateur en toi? D'ici demain, prend "sein" de toi...

Prof en Exil: Et maintenant que tu as acquis tout cela, tu devras te déprogrammer avant de revenir ici, à défaut de te faire niaiser à nouveau. Belle francophonie!

Hortensia: Le dimanche, PMT est à deux jours sans lait. Il est toujours un peu susceptible.

Catherine: Je t'en donne quelques-uns, gratuitement...

-pas de papa ou maman, seulement père ou mère ou encore monsieur et madame, lorsqu'ils sont punies.

-pas de tu, comme de raison, seulement des vous et lorsqu'elles s'adressent à nous deux, vous vous.

-pas de spécialiste en musique, seulement des "very special persons", pour pratiquer leur anglais et leur donner une conscience sociale.

Dans le fond, le vocabulaire, c'est une histoire d'amour avec les syllabes et les sons. Tu serais surprise d'apprendre les mots qui sont permis chez nous et qui ne le sont pas chez vous... :)

Catherine a dit…

Je comprends pour les vous et le père.. Trop de familiarité, ce n'est jamais bon pour le développement d'un enfant! :)

Depuis le temps que je zieute ici, si je me fis à mon instinct, des mots utilisés chez vous et pas ailleurs, il y a certainement "donner le sein" et mamellon... :)

bibco a dit…

Après des mois de lecture sur ce blog, je viens juste de réaliser que "En saignant" s'entendait "enseignant". Fake, pour un jugement sur la langue française faudrait pas attendre après moi. Je dirais seulement que la montée de lait de PMT, je l'ai faite moi aussi y a quelque temps sur mon blog et je me suis promis d'arrêter parce que je n'ai plus de bébé pour désengorger la chose et j'aime pas souffrir pour rien.