mercredi 16 avril 2008

Le 60ième

Je vous imagine derrière votre ordi, lisant ces mots. Vous n'avez pas de visage mais parfois, avez un café sur le bureau. Nous fumons parfois une cigarette ensemble lorsqu'on est présents au même moment ici.


Peut-être nous sommes-nous croisés sur un trottoir, quelque part. Peut-être avez-vous klaxonné ma "Saignantmobile" alors que j'étais perdu dans mes pensées sur le coin d'une rue. Peut-être m'avez-vous même fait un doigt d'honneur que je vous ai renvoyé aussitôt, allez savoir.


À l'extérieur, on ne se connaît pas mais pourtant ici, on se connaît de mieux en mieux. Je découvre peu à peu votre personnalité ou ce que vous voulez bien laisser transpirer. Il y a les habitués avec lesquels j'ai une complicité que je n'ai pas avec beaucoup de gens à l'extérieur et les visiteurs, venus m'observer dans ma cage virtuelle. S'ils aiment ce qu'ils y observent, ils reviendront. Sinon, ça sera l'exercice des libertés individuelles. Et j'aime ça...


Je vous imagine, souriant parfois devant mes peintures abstraites un peu folles ou un chaton dans la gorge devant mes toiles plus sombres. Jamais de toiles à numéro cependant, je m'en fais un devoir.


Si je prends plaisir à écrire ici, c'est grâce à vous. À part pour quelques billets plus personnels, j'essaie de provoquer chez vous un petit quelque chose et de rendre votre petit cinq minutes passé ici agréable. Si je vous surprends à l'occasion, vous m'en voyez heureux.



Soixante billets, une cinquantaine de sujets, des centaines de merveilleux commentaires plus tard, je suis toujours là, toujours entre le désir de continuer et l'impression que je fais du sur place.



Alors, à vos claviers. Même si lire ces commentaires sera sûrement une épreuve pour mon manque d'estime personnelle, je vous demande un petit quelque chose. Si vous passez par ici aujourd'hui ou demain, laissez-moi une trace.



Si vous avez peu de temps, écrivez simplement "présent(e)", après tout, vous êtes à la bonne place, sur un blogue de prof... et ça me permettra d'avoir une meilleure idée de qui vous êtes, y compris les "petits doigts". Ça me ferait tellement plaisir de voir quelques anonymes sortir de leur anonymat!



Si vous avez un peu plus de temps, permettez-moi de vous poser la question suivante: "Que venez-vous chercher sur ce blogue? Pourquoi y revenez-vous?". Vos réponses seront lues avec attention et me permettront d'avoir le courage de continuer pour un autre soixante...



Dans tous les cas, merci d'être là. Sans vous, tous ces mots resteraient dans mes petits cahiers noirs...

33 commentaires:

Circé a dit…

Je viens chercher des mots qui me font vibrer, un contenu proche de ma réalité, une façon de le dire différente de la mienne, mais en même temps proche de moi.
Le contact avec une âme virtuelle sensible, même bref, même anonyme parfois, puisque je ne laisse pas toujours de commentaires...
Alors oui, présente le plus souvent, de coeur et d'esprit - quand les aléas de ma vie personnelle me le permettent :)

Blogue_l'Eponge a dit…

Pour ma part, je vous ai découvert à partir du site de Prof Masqué, que j'ai lui-même découvert au cours d'une émission des « Coulisses du Pouvoir »... Étrange, je sais! Quant à la raison qui me pousse à revenir vers vous plusieurs fois par semaines... Hum... Il y a votre métier qui entre en compte, puisque je me destine moi-même à devenir ensaignant (voyez, vous avez déjà commencé à déteindre sur moi!). Et même si nous n'évoluerons pas au même niveau scolaire (je me destine d'avantage au cégep ou l'université), j'ai parfois besoin de diverses expériences ensaignantes pour confronter ou conforter ma vision de l'ensaignement...

Bref, vous jouez un peu le rôle de modèle! Mais défense de prendre la grosse tête ou d'angoisser sur mes potentielles erreurs découlant peut-être d'un de vos billets! Je ne fais qu'être honnête, comme ma maman me l'a appris.

Voilà, vous en savez déjà un peu plus sur l'un de vos « pouces » de commentaires! :)

La belle Lurette a dit…

Moi, je répondais jamais "présente", mais plutôt un "oui" très clair.

Comme Blogue_l'eponge, je suis future prof et les blogues de prof, j'aime ça! C'est tout bête, hein?

Jessica a dit…

Présente! Je suis une ancienne-future-prof qui n'a pas ce qu'il faut pour être une vraie prof et qui s'est recyclée. Je viens chercher un peu de cette réalité qui me manque parfois.

Intellex a dit…

Je ne viens pas chercher un truc en particulier.
Je viens trouver.
Un sourire ou plusieurs.
Une moue ou pas du tout.
Un bonheur entre deux points.
Un surnom qui me ramènera aux années lointaines d'insouciance.
Le bonheur de voir tous ces mots, ensemble, juste pour nous.
Un point de vue exposé sur un sujet implosé.
Surtout, je viens trouver ici un sens aux termes "passion" et "engagement", "talent" et "révélation".
J'ai parfois l'impression d'être une Alice maman de deux écoliers, et de trouver ici des éléments de l'autre côté de leur miroir.
Je viens trouver ce que je ne cherche pas. Et c'est encore meilleur qu'une quête !

Missmath a dit…

Fidèle lectrice, pour les courbes des phrases et la forme des billets.

prof en exil a dit…

Bon alors, je viens chercher plusieurs éclats de rire, qqs larmes, une pincée de tendresse, un soupçon de nostalgie, une touche de réconfort, un bout de lien québéquois, qqs idées de départ de réflexions profondes, beaucoup d'émotion...
je te connais sous plein de formes maintenant, dodues ou douces ou aigues ou folles!
Tu écris très bien, j'ai beaucoup de plaisir à te lire, longue vie à toi et ton blog!

Et vlan dans l'estime hein! J'espère que je n'ai pas été trop dure, mais j'ai tendance à ne pas mâcher mes mots et là il fallait que ça sorte! J'espère ne pas avoir trop blessé ton orgueil mâle, mais des fois se faire dire les vraies affaires en pleine FACE ça permet d'avancer! ;)

Avec une tonne d'affection!
xx

Une Peste! a dit…

Parce que j'adore m'arracher les yeux à lire de la calligraphie claire sur fond foncé. J'adore ça "Souffert", que veux-tu.

C'est donc journée de claques dans l'dos et de bises sur le front?

Alors, que je te câline : je viens pour tes mots, nos maux, l'émo.

Anonyme a dit…

"Présente ça fait un peu têteux... et comme "Ici" et un anglicisme, je répondrai "Oui"!

Future prof!

Marie-Andrée a dit…

Moi je viens te lire pour le plaisir, simplement. Ton écriture est bien maîtrisée, ton flirt avec l'absurde est très distrayant et j'aime bien savoir que je vais être surprise par tes textes. Chaque lecture est un petit bonheur.

la maratre a dit…

présente!

J'aime lire les blogs de profs, parfois pour me consoler (quand on se compare, on se console), avoir des idées, rire d'inside de profs... J'aime bien venir ici aussi pour l'humour qui se dégage des textes (particulièrement les stations de maternelle!). Je laisse peu de commentaires présentement, parce que je vivote! :)

souimi a dit…

Présente!
Pour ton énergie. Pour ta sensibilité. Pour ton grand coeur.
Et pour ouvrir l'armoire sacrée et t'y laisser savourer toutes les sucreries de mes parents capotés.

Merci, En Saignant.

Valérie-Ann a dit…

Présente!

Je visite des blogs de profs parce que je suis maman de jeunes enfants, et je veux connaitre le monde scolaire actuel du point de vue des profs avant que mes amours y soient admis. Je ne veux pas être une maman chiante et exigeante donc je m'informe!

Je visite ton blog parce que tu écris rudement bien! T'as le don, et bien que ça me rende jalouse (oh, juste un peu...), j'y prend plaisir, parce que c'est ce qu'une vraie bonne lecture donne comme résultat! Merci!! :D

Lise a dit…

Ce que je viens chercher ici ?

Une sensibilité unique. Un humour parfois teinté de mélancolie. Un côté vulnérable d'un humain qui ose le dire lorsque ça ne va "pas bien". De la générosité, de la tendresse, et de la compréhension illimitée vis-à-vis les autres. Un coeur ouvert et bienveillant. De l'intelligence. De l'ouverture d'esprit. Un homme débordant d'amour et de tendresse pour sa Blondinette, son Koala et sa Loutre. Quelqu'un qui me fait sourire, réfléchir, et me dire que l'humanité n'est pas si mal que ça finalement...

Merci En Saignant !

Lise, devenue auriculaire ces temps-ci mais incapable de ne pas commenter ce billet !

Anonyme a dit…

Présente aux 2-3 jours, mais plus, si j'avais le temps! Mes raisons sont principalement pour me divertir avec vos écrits sensibles, intelligents, créatifs... Mon conjoint étant prof aussi, vos sujets et votre monde me touche. J'ajouterais finalement qu'en tant que femme lectrice, une perspective masculine de la vie est toujours des plus intéressante!

BMT ;-)

Prof malgré tout a dit…

"À l'extérieur, on ne se connaît pas mais pourtant ici, on se connaît de mieux en mieux. Je découvre peu à peu votre personnalité ou ce que vous voulez bien laisser transpirer."

Pfff. N'importe quoi.

Come on! On travaille sur le même étage! C'est moi, Prof Malgré Tout et je viens ici pour ma ration de lait. Pour la transpiration, j'allais (à lait?) aborder (à border?) le sujet (sue jet?)...


Man... Encore une toune et le disque est terminé. À moins que celle qui chante comme on aime décide de se pointer à l'école demain...

Anonyme a dit…

Moi, je viens seulement pour lire les commentaires de Prof Malgré Tout.


Roger

jupiter a dit…

:o)

Pour le plaisir
Pour la découverte
Pour connaître la suite...

Blondinette a dit…

Pour savoir ce que tu fais enfermé dans ton garage....

pour me rapprocher de toi quand tu n'es pas là...

et savoir ce que tu racontes sur nous!!

XX

Le professeur masqué a dit…

Assis dans le fond de la classe, avec des éouteurs sur les oreilles.

- ouins... de kessé?

Anonyme a dit…

Présente
pour le plaisir de vous lire
Merci de partager une part de vous

Moiprof? a dit…

Y'a plus de neige,
je laisse des traces quand même.
C'était bien moi les 9, des 9 de fille :)

Tsuki a dit…

présente
Je lis parce que je trouve ça intéressant. (quelle réponse pragmatique! ^^ )
Je trouve ça intéressant parce que tu as une plume intéressante justement.
Puis que, j'aime bien lire des gens passionnés par ce qu'ils font.

Une anonyme visiteuse.

Hortensia a dit…

Je viens et reviens parce que tu as de l'humour, de l'imagination, de la verve, des tonnes de sensiblité et la plume qu'il faut pour exprimer tout cela. N’est-ce pas merveilleux?! En passant, à propos du tiraillement «entre le désir de continuer et l'impression [de faire] du sur place», il m'arrive régulièrement de ressentir très exactement la même chose…

En Saignant a dit…

Un GROS merci à vous tous d'avoir répondu en si grand nombre, y compris quelques anonymes qui en ont profité pour faire leur "coming out". Vos mots m'ont fait du bien et m'ont rappellé pourquoi j'écris ce blogue.

Alors, on repart pour une autre "soixantaine" qui, j'espère, m'apportera la même joie que les soixante premiers billets.

Un dernier merci, tout simple mais tout aussi important: merci d'être là...

Josée a dit…

Présente!

C'est Marie-Andrée qui m'a vanté ton blogue. Depuis, je viens faire mon tour. J'aime bien te lire.

Jhon a dit…

*lève vaguement la main* Présent... Dites, m'sieur, vous êtes sûr que y'a déjà soixantes articles ? Me semble que ça passe vachement vite !
Ma réponse est proche de celle de Blogue l'éponge: je suis arrivé ici en passant d'un blog de prof à l'autre, à la recherche d'infos, d'avis sur la profession, de récits d'expérience en espérant en apprendre plus sur ce métier bien étrange.
Ce n'est pas vraiment ce que j'ai trouvé, puisque tu surfes d'un sujet à l'autre, mais je suis resté, parce que j'aime la façon dont tu écris et les valeurs qui transparaissent. Tu me sembles être un gars bien et j'aime ça, je me dis que je peux apprendre des trucs avec toi. Je ne saisis d'ailleurs pas toujours le message que tu essaies de transmettre, parce que le sujet abordé ne me touche pas toujours ou pas encore, mais dans ce cas j'attend simplement l'article suivant.
J'ai aucun idée d'où vient ton impression de faire du sur-place. Peut-être parce que ton style n'évolue pas énormément d'un article à l'autre ? Si c'est ça, t'inquiète pas, on aime comme c'est :) Essaie peut-être de nous parler d'un sujet inhabituel pour voir si ça change ton impression ?

P.S: aïe, si "Roger" débarque sur ton blog, c'est fichu, la classe va devenir chaotique ! :)

Anonyme a dit…

présent, je lis souvent afin de t'espionner et de déternir des infos compromettante sur toi. Ca fait voyeurs, et c'est très sain, oui oui...
Damien

Ainsi va la vie... a dit…

Présente!

Je suis une future prof, j'ai commencé récemment à lire des blogues de profs et je pleure parfois de rire tellement vos commentaires sont souvent collés sur la réalité! J'ai découvert ton blogue aujourd'hui et ton histoire de spectacle de fin d'année m'a vraiment touchée et m'a fait rêver... J'espère être aussi compétente que toi un jour!

Miss Klektik a dit…

J'ai pris mon temps. Me voilà donc, même si tu sais déjà que je suis une lectrice de ton monde virtuel. La première fois que je suis venue ici, c'était un lien d'un autre endroit que je lis. Comme plusieurs, sûrement. Au fil des jours et des billets, je suis tombée en amour non seulement avec les histoires que tu racontes, mais aussi comment tu décris ces récits et les gens qui les composent. Je suis toujours curieuse de connaître la prochaine histoire, le prochain sujet traité. Et ce, de deux angles complètement différents. Et les deux apprécient autant.

Anonyme a dit…

Désolée En Saignant, je suis en retard, mais présente!

L'exploratrice a dit…

Présente aussi!
Je fais du rattrapage en lisant les messages archivés... Votre blog est intéressant, souvent rigolo et touchant, parfois percutant. L'idéal pour quelqu'un qui se recycle en enseignante et qui veut avoir un aperçu de ce qui l'attend.

Alain a dit…

Trippant, votre blogue, Prof Saignant! Je le trouve à la fois ludique et intéressant. C'est aussi peut-être parce que je m'y reconnais. À se comparer, on se console. Les anecdotes sont savoureuses et j'aime le côté tragi-comique de vos billets. Nous vivons des situations parfois incroyables et difficiles qu'il faut trouver un moyen de les évacuer. J'en suis à une étape de ma carrière où je remets en question notre système d'éducation. J'y suis encore... Et je me demande pourquoi. Certains élèves reviennent voir leur vieux prof de 6e et découvre que c'est grâce à lui que quelques-uns de ces élèves, maintenant à l'université, s'orientent en enseignement...