jeudi 2 octobre 2008

Les brins d'herbes qui regardent les vaches qui regardent passer le train

Si je vous avais écrit sur mon groupe la semaine passée, je vous aurais parlé du groupe le plus calme de ma carrière. En effet, mes plus grands cas de comportement consistent en une Corneille et un Hamster qui parlent PARFOIS quand ce n'est pas le temps. Wow, quel défi, non?

Je sais, je sais, je me serais plaint le ventre plein. Vous n'auriez essuyé aucune larme sur votre clavier, j'en suis certain. Quelle joie cela doit-il être d'enseigner à un groupe tranquille, silencieux, qui écoute tout ce qu'on leur dit!

Et cette semaine, j'ai trouvé ce qui m'embêtait depuis le début de l'année mais que je n'arrivais pas à déchiffrer. Ce n'est pas que déchiffrer mes émotions et mes pensées soit ma spécialité, soyez-en certains et certaines. Mais il y a un petit quelque chose qui accrochait et que je ne réussissais pas à identifier.

Alors, mesdames et messieurs, mon groupe n'est pas calme. Il est.... (roulements de tambour)...PASSIF!

Totalement, entièrement, passivement passif. Des devoirs non-faits? Pas grave. Des travaux de classe pas terminés? Bof. Un prof qui danse en avant de la classe pour leur expliquer la crise économique de 1929? Ça leur accroche un sourire mais ne les empêche pas de décrocher.

Tellement passifs que même me défier, ne serait-ce que de la façon adolescente usuelle leur semble trop difficile.

Le cross-country, course qui réunit plus de 4000 jeunes de la C.S.D.M. sur l'Île Ste-Hélène, réunira 11 de mes 23 élèves cette année. Je leur en ai parlé aujourd'hui. Leur réponse?

-Ben, il faut s'entraîner quatre fois par semaine...

OK. Touché. Vous avez raison.

Je vais réussir à les aimer, c'est certain. Mais je m'ennuie souvent de mon groupe rock'n'roll de l'an passé et de leurs histoires d'amour, leurs chicanes pour tour et surtout, pour rien, de mes africaines aux cheveux colorés, de ma petite blonde moyenne qui a finit par devenir une belle ado, etc.

Surtout de la façon qu'ils avaient de me faire sentir vivant, même lorsque j'étais mort de fatigue. Leur énergie devenait mon énergie.

En tout cas, si jamais Lucien Bouchard vient visiter notre école, je me sauve avec eux dans le parc, c'est certain. Lui qui attend un Québec plus productif, il ne s'en remettrait pas cette fois-ci.

9 commentaires:

Circé a dit…

Ah oui, je comprends, ce sont les pires groupes, je suis d'accord avec toi.

CAtharsis a dit…

Ça me fait penser à l'expression "I may be good, I may be bad but I'm not ordinary". On veut susciter des réactions et l'indifférence dérange.

Ne lâche pas, ils finiront bien par accrocher.

Hortensia a dit…

Ouf! Ça, c'est vraiment ennuyant pour un prof. Il y a quelques années, j'ai déjà dit à un groupe "criez, chialez, roulez vous par terre, mais faites quelque chose!" Ce groupe m'exaspérait totalement par son apathie. Peut-être que tu pourrais tenter les électro-chocs? ;-)

Mme Gronde Lacolère a dit…

Lucien bouchard fréquente maintenant beaucoup trop de gens Lucides POUR ALLER dans le quartier de ton école, n, aies crainte, a moins que tu enseignes au collège Beaubois? ha ha!
Sinon, j´ai un doute sur le hamster mais ne suis pas certain de bien l´identifier, sera -t´il le sujet d ´un billet?

Zed Blog a dit…

De la bonne graine pour Art-peur, par contre. Bien obéissants et qui ne posent pas de questions.

Zed

Marie-Andrée a dit…

J'avoue que je déteste aussi ces groupes d'élèves où on a l'impression que rien ne les touchera jamais. Je préfère aussi me faire rentrer dedans un peu plus souvent que d'avoir à réveiller les morts dans ma classe. Courage! Il reste 9 mois seulement. ;-)

de la part d'une fille qui a LE meilleur groupe de sa vie; des élèves charmants, participants, impliqués, polis, calmes, drôles et attachants.

En Saignant a dit…

Circé: Ouais, je suis d'accord avec ton accord.

CAtharsis: Pour être honnête, je ne sais pas. J'accroche toujours un bon 90% de mon groupe mais là, la résistance est forte..

Hortensia: Ouf que ton truc me tente. Et je ne parle pas des électro-chocs. Pour ce genre de sévice, j'ai PMT dans mon école qui attend seulement le moment de me faire des suggestions.

Mme Lacolère: Peut-être pourrais-je l'intuler "La mort du hamster dans le toaster".

Zed: Je suis d'accord avec toi. Et j'aime bien le jeu de mot avec notre (leur?) PM.

Marie-Andrée: Comme quoi, au bout de chaque chemin de croix. Bien content pour toi, sincèrement. Je me souviens...

Benicio a dit…

Lucien Bouchard, un bon péquisse!

Benicio a dit…

Lucien Bouchard, un bon péquisse!