mercredi 15 avril 2009

Parodie de... moi

Mon dernier billet vous a soit:
  • Inspiré aucun commentaire
  • Découragé quelque peu, beaucoup
  • Décrissé
  • Laissé froids comme de la glace

J'assume, ça arrive...

Alors, pourquoi ne pas vous offrir une "variante", peut-être plus inspirante pour vous? Je ne lâche pas prise facilement.


Je suis parfois, souvent, niaiseux
Comme ça, sans aucune raison
J'suis vraiment con, même malheureux
Et ce, peu importe les saisons

L'hiver et ses froids grelottants
Le vent qui souffle à rendre l'âme
Et mon pénis rétrécissant
Mes mamelons pointés comme des armes


Le printemps avec ses odeurs
D'urine de chat qui ressuscite
Et mon rare gazon qui se meurt
J'm'en occuperai mais pas tout de suite

L'été et ses plages occupées
Des grosses bédaines des québécois
Qui s'ennuient tellement du hockey
Que du Sud ils deviennent les Roy


Et lorsque l'automne fait son chemin
Et que reviennent les courants d'air
J'me dis qu'il faut être sans-dessin
Pour s'prendre parfois pour Beaudelaire

Se parodier soi-même... est-ce assez pathétique à votre goût?

7 commentaires:

Drew a dit…

J'suis certain que t'as ré-édité le billet pour que je comprenne! :P

Carl a dit…

Pour ton dernier billet, j'y comprenait rien...

Caboche a dit…

C’est avec empressement que je dépose un commentaire, histoire de soutenir votre démarche poétique.

Le renforcement positif est une excellente méthode pour encourager l’effort, créer et maintenir l’image positive des individus.
Vous avez le sens de l’humour, n’est-ce pas?
L’autodérision est une forme d’humour qui me plaît bien.

Et j'aime bien vous lire.

unautreprof a dit…

Souvent un poème est moins commenté car on le lit sans avoir de quoi à y répondre. Cela ne veut pas dire qu'on ne l'apprécie pas.

L'ensaignant a dit…

Drew: Pas nécessairement mais celui-là, j'étais certain que tu le comprendrais. ;)

Carl: Moi non plus!

Caboche: Merci beaucoup! Pour le renforcement, vous me donnez votre adresse et un chèque de 80$ vous sera posté sous peu... ;)

unautreprof: Je sais. Mais c'est une faiblesse que je m'avoue bien humblement: je suis parfois sinon souvent accro aux commentaires.

Gooba a dit…

Tellement plus poétique! :-)

Zed Blog a dit…

C'est quoi, cette fixation sur le 80 $? Une facture pas payée?

Ahhh oké. Je sais. :DDD

Zed ¦)