dimanche 5 avril 2009

Lapsus

-J'ai un ami gai!
-J'ai une amie noire!
-J'ai un ami qui s'amuse à faire les mascottes!

Il est très "in" aujourd'hui de compter parmi nos relations des amis faisant partis des minorités visibles ou souvent, invisibles. Je suis toujours frappé par la noblesse d'âme à laquelle se prêtent certaines personnes en désignant leur ami par un tag. Pourtant, rien ne change, pas vrai.

Pour faire "in", moi qui suis "out" depuis des lunes, je vais sûrement aller au cinéma avec un ami cancéreux mercredi. Histoire de se remonter le moral, on a décidé de s'accompagner pour aller finalement voir "Dédé à travers les brumes". Quoi de mieux pour mettre un peu de soleil dans nos vies respectives? La seule question qui reste à régler sera de savoir si on prend un ou deux popcorns. Puisqu'on est moins intimes qu'à l'époque, peut-être qu'on y ira pour deux cette fois-ci.

Mais avant d'être un ami cancéreux, il est un ami, point. Car l'amitié, j'ai découvert que c'était une bibitte qui avait de bons anticorps. Elle ne meurt pas facilement. Une belle visite en fin de semaine de GSawyer et maintenant, une soirée de retrouvailles me le fait réaliser encore plus. Le temps, on peut le reculer comme on veut après tout.

En attendant, allez donc faire un tour sur son blogue et vous y découvrirez une plume qui vous donnera envie d'y retourner souvent. Je sais, c'est la deuxième fois que je vous donne ce lien mais que voulez-vous? Il est attachant, le p'tit christ.

Même si je ne peux m'empêcher de penser que s'il était noir, gai et dans un habit de mascotte en plus de cancéreux, j'aurais vraiment frappé le jackpot...

6 commentaires:

Oops, we're dead! a dit…

J'adore ton analyse de l'amitié, de combien on se cherche un statut illusoire dans la fait d'avoir un entourage bigarré. C'est fou comment on réduit de plus en plus chacun à une étiquette facile et réductrice.

Également, merci pour le lien sur le blog du jeune homme.

Prof_Minicia a dit…

C'est le sourire en coin que je viens de lire ce jolie billet, très touchant. Il y a des minorités qu'on aime parfois moins étaler, car elles font plus mal que d'autres à accepter. Bonne chance à ton ami.

CAtharsis a dit…

Nos souvenirs et les amitiés qui se développent à même ceux-ci nous suivent toute notre vie. Heureusement.

L'amitié ne meurt pas, elle se cache plutôt derrière la distance, le malaise, le manque de temps, et quoi encore?

PS: Je vous envie avec votre Brume. Prenez donc un seul pop corn, question de partager une poutine en sortant du cinoche.

Le professeur masqué a dit…

En saignant: quand on voit au-delà des apparences, on voit l'humain. Et tu es très humain.

PS: ton ami serait-il aussi musulman?

Gsawyer a dit…

Touché...et bon cinéma.

L'exploratrice a dit…

J'espère que vous nous direz comment vous avez trouvé le film... Je l'ai vu récemment et l'ai beaucoup apprécié. Je suis certaine que de le voir avec un ami proche qui est atteint du cancer en fera une expérience encore plus spéciale que la mienne... vous comprendrez pourquoi.

Bon film!