mercredi 4 novembre 2009

Tout finit par s'arranger, non?

Fatigué, découragé, exténué... Mettez le superlatif que vous préférez.

Ils me vident. Par leur passivité. Par leur manque d'étincelles dans les yeux que je sais pourtant provoquer facilement, habituellement.

Rien n'est facile avec eux. Si j'étais Noé, j'aurais le bras mort des coups de bâton que j'aurais donnés pour finalement voir les animaux se noyer dans la mer car ils n'avaient pas vu la passerelle. Ou mieux, pas écouté les consignes.

Je vais revenir. Toujours pas l'énergie pour écrire. Et moins j'écris, moins j'évacue. Et moins j'évacue, moins j'ai d'énergie. Un cercle vicieux.

Mais bon, tout finit par s'arranger, non?

Ostie que chu fatigué.

p.s. merci pour les beaux commentaires des derniers billets. Ça aussi, ça va s'arranger.

14 commentaires:

Charles Samares a dit…

Courage!

Sache qu'il y a probablement un bon nombre de lecteurs de ton blogue qui comprennent parfaitement ce que tu vis!

J'en suis un!

Nadmo a dit…

Salut!

En juin, tu nous as écrit ceci sur tes futurs élèves: http://lemondeensaignant.blogspot.com/2009/06/coup-de-foudre.html
J'avais trouvé ça tellement beau, que tu ne te laisses pas influencer, que tu cherches à voir ce qui est beau dans ce groupe qui semble difficile...

Là, t'es dedans, tu vis avec eux. Le beau ne doit pas être toujours facile à trouver, tu es fatigué et ta vie personnelle de père ne t'aide sûrement pas à prendre le dessus. Mais dis-toi que pour ces enfants-là, pour certains, tu vas être celui dont ils vont se rappeler.

Repose-toi, passe du temps en famille ou avec de bons amis, pense à toi.

Courage aussi, tu vas passer à travers, malgré tout!

Bonne journée!

Air fou a dit…

Nadmo a tout dit, pour moi. Hé! Notre énergie n'est pas infinie, même si c'est ce qu'on voudrait.

Tu vas finir par trouver la mèche à allumer. Des fois, c'est quand on cesse de tout fournir que l'effort des autres surgit et devient notre propre carburant. Penses-tu?

Dans tous les cas, beaux dodos, beaux rêves, bon repos et à ne pas oublier, bon PLAISIR!

Zed ¦)

Air fou a dit…

Nadmo a tout dit, pour moi. Hé! Notre énergie n'est pas infinie, même si c'est ce qu'on voudrait.

Tu vas finir par trouver la mèche à allumer. Des fois, c'est quand on cesse de tout fournir que l'effort des autres surgit et devient notre propre carburant. Penses-tu?

Dans tous les cas, beaux dodos, beaux rêves, bon repos et à ne pas oublier, bon PLAISIR!

Zed ¦)

Drew a dit…

Rien à dire sinon que j'te comprends!

Faut savoir déconnecter. Mais c'est pas une tâche facile j'en conviens...

Anonyme a dit…

Ne te décourage pas, il arrive parfois dans notre parcours de carrière que nous nous questionnons sur ce qu'on fait ou ce qu'on ne fait pas pour allumer une gang...

Mais eux partent de loin. Très loin. Ils ont brûlé des profs mais ils ont aussi été brûlés par des profs. Ils arrivaient, année après année, avec cette réputation qui les précédait. Ça ne leur a jamais rendu service. Et on dit aux élèves de ne pas porter de jugement avant de voir par nous-mêmes...

Ne te décourage pas car si l'un d'entre nous peut trouver l'élément gagnant pour les allumer, c'est bien toi, j'en suis certaine. D'ailleurs, tu dois être sur la bonne voie car je ne les ai jamais vus aussi sereins, aussi souriants, depuis les dernières années. C'est la vérité. Ils t'aiment, ça se voit...

Lâche pas! Pense à toi surtout...

Anonyme a dit…

Les commentaires des ANONYMES devraient être interdits et court-circuités sur les blogues! Surtout quand il y a des éléments qui nous font penser que le ANONYME et le maître du blogue sont des connaissances ..............

Air fou a dit…

Seuls les commentaires désobligeants. Celui-là, je le trouve super sympa et encourageant pour notre En Saignant. Et peut-être que l'anonyme du dessous est la même personne? :D

L'ensaignant a dit…

merci à tous, vos commentaires font chaud au coeur et allège mon esprit. Ça roule déjà mieux...

Anonyme2: Ta gueule.

Anonyme a dit…

Air Fou, non, ce n'est pas la même personne... Je suis Anonyme1.
Je dois avouer que je ne comprends pas le commentaire d'Anonyme2. Ça change quoi dans sa vie que je travaille au même établissement que l'ensaignant et que je sois fan de son blogue en plus? Je n'ai tout simplement pas de compte sur Blogspot et voilà pourquoi je commente sous 'anonyme'. Je suis certaine que l'ensaignant reconnaît mon identité.

Vous savez, il arrive rarement que l'on prenne le temps en milieu scolaire de se taper sur l'épaule entre nous pour nous encourager ou nous féliciter. Je voyais ici une occasion de le faire pour ensaignant qui, soit dit en passant, fait un travail extraordinaire auprès de nos 'petits poqués'.

Missmath a dit…

C'est novembre.

Un collègue m'a dit un jour : tu sais, il y a certaine session où la seule chose à faire c'est d'attendre la fin de la session...

Courage, c'est novembre.

Air fou a dit…

Anonyme 1, si tu savais combien je n'ai aucun, aucun doute là-dessus, le travail extraordinaire d'En Saignant.

Et je suis parfaitement d'accord avec ce que tu dis. Ça prend même un sens nouveau quand c'est dit sur un blogue que plusieurs viennent lire. Je croyais que tu avais fait une blague.

En Saignant, j'aime tant novembre... Si je pouvais te transmettre ce virus-là, tu flotterais. ¦)

Zed

La Shirley a dit…

Saint-Homme Va! Un beau jeu de flechettes avec leurs faces de mous, ça te dirais pas ?

La Shirley a dit…

Tenez Monsieur Saignant ...
J'ai un jour écris un mot d'amour aux gens comme vous, je ne crois pas que vous ne l'ayez lu ...
Le voici : http://megotzille.blogspot.com/2009/02/que-le-fruit-de-votre-travail-soit-beni.html