dimanche 20 janvier 2008

Comment se servir de ses enfants

Koala est à l'âge des certitudes. Deux ans, et elle est certaine qu'elle connaît l'ordre universelle des choses. On n'a plus rien à y apprendre mais on ne cessera jamais d'essayer, juste au cas où elle aurait un trou dans ses connaissances.

Lorsqu'elle est préoccupée par quelques questions tellement importantes pour elle, comme la raison pour laquelle sa soeur est passée devant elle pour se laver les mains ou encore les raisons entourant notre refus qu'elle écoute une huitième émission de "Toupie et Binou", il lui arrive d'avoir de la peine, beaucoup de peine. Surtout quand elle est frustrée, beaucoup frustrée. Et pour frustrer un petit Koala de deux ans, ça ne prend pas beaucoup d'imagination.

Lorsqu'elle est ainsi, j'ai un truc infaillible qui fonctionne depuis près de six mois. Je l'ammène devant la fenêtre et nous cherchons les écureuils, les oiseaux ou tout autre être vivant autour de la maison. Lorsqu'ils sont là, elle les regarde mais je n'ai pas de plaisir. C'est quand ils ne s'y trouvent pas que ça devient intéressant.

-Koala, ils sont où les écureuils?
-Sont dans leurs maisons.
-Elle est où leur maison? Dans un arbre?
-Non, dans l'auto à Marie (la voisine de 68 ans qui s'est acheté une Swift jaune fluo).
-Qu'est-ce qu'ils font dans l'auto de Marie?
-Ils font dodo!

Quelques jours après Noël, j'ai le même genre de discussion avec elle.

-Papa, y'est où Père Noël?
-Il est dans sa maison.
-Pôle Nord?
-Oui. Qu'est-ce qu'il fait?
-Y fait dodo!

Pour mon Koala, la vie n'est pas compliquée. Lorsqu'on est devant elle, on mange, on court, on rit, on danse, etc. Lorsqu'on est absent, on fait dodo.

Cette semaine, mon groupe a été passif au possible. Je ne sais pas ce qu'il y avait dans l'air mais les profs était brûlés et les élèves aussi. J'enseignais la multiplication de nombres décimaux et je me sentais comme ce groupe de heavy metal qui passait juste après Marie-Martine dans un festival cet été. Vous auriez dû les voir, se démenant sur scène devant environ dix personnes alors que la foule de 400 enfants traînaient en ligne pour avoir l'othographe de leur idole. Anyway, donc, c'est à des yeux absents, à des têtes tournées vers leur bureau et trois ou quatre paires de yeux attentifs que j'essayais de toutes mes forces d'enseigner cette semaine. Je pourrais ajouter que j'avais plus le goût d'en saigner que d'enseigner mais il y a une limite à ne pas franchir.

Vendredi, au souper, comme à tous les soupers, Blondinette amorce la discussion.

-Loutre, qu'est-ce que tu as fait à la garderie?, demanda Blondinette.
-Koala d'abord! lui répond Loutre (un classique...).
-O.K., Koala, qu'est-ce que tu as fait à la garderie?
-Lu histoires.
-Elles parlaient de quoi, tes histoires? demanda Blondinette.
-...
-Bon, Loutre, qu'est-ce que tu as fait à la garderie?
-Attends, je termine ma bouchée! répondit Loutre avant de prendre une grande bouchée.
-O.K., En Saignant, qu'est-ce que tu as fait aujourd'hui à l'école?
-Pas grands choses! dis-je de ma voix enjouée du vendredi soir.
-Et tes élèves, comment ils étaient? insista Blondinette, qui commençait franchement à se sentir seule.
-Mes élèves? Qu'est-ce qu'ils font mes élèves, Koala?
-Y font dodo!
-Voilà!

Blondinette m'a regardé avec des yeux douteux. Elle pensait sûrement que j'essayais de me sortir de la discussion. Mais, ne dit-on pas que la vérité sort de la bouche des enfants?

17 commentaires:

Zed Blog a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Zed Blog a dit…

Zed Blog a dit...

Désolée, tu peux effacer mes traces précédentes, mon lien ne fonctionnait pas. ;-)

Hé! Bit Defender a activé le contrôle parental sur l'enregistrement de commentaires!!! Je t'avais dit que ton truc de mots tu sais lesquels...

Bon. Je ris parce que la fenêtre, c'est le truc que j'utilise pour ma chatte qui a un suuuuper mauuuuvais caractère. Dé-bi-le. Je l'amène à la fenêtre, regarder les oiseaux, les écureuils, etc.... Il ne faut pas que je la regarde, moi. Tu vois un peu. La nuit, elle est pratiquement couchée sur mon visage. Hihi!

Koala a déjà bien intégré la fonction ordinateur en veille, je trouve. Bon développemet de la notion de permanence d'objet.

Et ta grande, elle a bien assimilé les avantages de faire la cool et laisser la première place au bébé-lala.

Ceci dit, il faudrait vérifier ce que tes étudiants bouffent avant d'entrer en classe. C'est peut-être un indice de la cause du problème.

Bon dodo, sans scènes de crime!

Zed :)

Poussière d'étoiles a dit…

Trop cute!

En saignant a dit…

Zed: je me demandais justement où était passé mon commentaire... Si ça marche avec les chats, ça expliquerait peut-être les ronronnements de Koala lorsqu'on lui gratte les cheveux :)

Poussière d'étoiles: bienvenue, merci du commentaire.

Prof malgré tout a dit…

Sais-tu la différence entre une petite fille et un petit gars de deux ans?

Non... ce n’est pas une histoire de pénis dans le vagin ou l’inverse...

Pour la petite fille, l’écureuil fait dodo. Pour le petit gars, il est caché... avec tout ce que ça implique.

Gooba a dit…

C'est de la psychanalyse, ça, Prof masqué? :o))

Anyway, l'anecdote est trop trognonne. À deux ans, ils sont monstres et adorables à la fois. C'est un bel-maudit âge! :o)

En saignant a dit…

PM: Ouais, au moins, lorsqu'il fait dodo, on n'est pas obligé de le trouver, pour ne pas le réveiller...

Gooba: Je crois que tu décris très bien l'âge maudit. Ils nous font rire une minute et nous enrager la suivante. Heureusement, on se souvient plus des rires.

unautreprof a dit…

Moi j'ai un élève qui dort tout le temps.
TOUT LE TEMPS;)

PMT : on te confond ici je crois;)

Gooba a dit…

Ouin, je pense que j'étais fatiguée... PMT, je suis désolée de t'avoir confondu avec l'autre monstre sacré! :o))

En saignant, je te dirais que ça dépend des jours. Y a des jours, vraiment, où les bêtises ont vraiment le dessus sur les rires! :o) Comme ma Craquante qui a fait le bacon au moins 15 fois depuis que je suis de retour du boulot... :o)

En saignant a dit…

PMT: T'ai-je appelé PM? C'était pour Prime Ministe, tu avais bien deviné!

Un autre prof: Ne le réveille surtout pas. Et s'il tombe dans la lune, dis-lui de faire le message à tous les élèves masculins de ma classe de revenir au plus tôt, les évaluations s'en viennent :)

Gooba: Je sais, j'essayais juste de nous encourager :)

Zed Blog a dit…

Question probablement triviale, mais c'est quoi, faire le bacon?


L'inculture... Zed

Gooba a dit…

Merci de nous encourager! :o) J'en avais bien besoin hier! :o)

Zed, faire le bacon, c'est un enfant qui se roule par terre, qui gigote dans tous les sens en position horizontale, en faisant une crise. Bref, comme une tranche de bacon qui frit dans une poêle! :o)

En saignant a dit…

Gooba: quand je dis que tu réussis à faire du beau avec du laid, c'est exactement de ça que je te parlais. Ta description m'a ému, amateur d'aliments gras que je suis :)

Zed: Si c'est ce genre d'info qui manquent à ta culture, tu n'es pas mal barré :)

Le professeur masqué a dit…

Gooba: l'autre sacré monstre?

Gooba a dit…

@ En saignant : Zut, moi qui pensais que c'était un vrai compliment. Snif, snif! :o)

@ Prof masqué : C'est toi qui transforme mes paroles. Moi, j'ai écrit monstre sacré, dans cet ordre et dans cette intention. Si moi j'ai le talent de transformer le laid en beau, toi tu as le talent de transformer le beau en laid... :o)

Zed Blog a dit…

Ahhh faire le bacon... c'est l'équivalent du ver à chou, pour moi.

Faut dire que je suis végétarienne.

Et, comme il y a toutes sortes de transformations lexicales ici, je n'ai pas dit « je végète à rien ». Suis pas légume. Oké, là? ;-)

En saignant,

Tant que je ne le serai pas de ta liste... (barrée) :D

Anonyme a dit…

pourquoi pas:)