jeudi 3 octobre 2013

Tiré du néant

Pourquoi repartir tout ça?  Parce que le silence, je ne connais pas.  Même sans plume dans les mains, les phrases se construisent, les images se dessinent.  Mais elles restent dans ma tête.  Et ça fait un homme distrait à table, qui boit son steak et qui mastique son vin.

-Chéri, à quoi tu penses?  Te souviens-tu que tu as une famille? me demande Blondinette.

Les enfants pleurent de chaque côté de moi.  Je ne l'avais même pas remarqué.  La Loutre fait le même bruit qu'un ballon qui dégonfle lorsqu'elle pleure.  Je n'avais jamais remarqué non plus.  Et c'est cute, d'une étrange façon.

-Je ne pense à rien...  Je suis simplement dans la lune.

L'Héritier est à ma gauche et tripote ses légumes.  Mon Koala d'amour dort la tête renversée, la bouche ouverte.  C'est l'hiver dehors.  François Legault est au pouvoir.  Bon, j'exagère à peine.

-Tu sais, si tu penses encore ton écriture de %!$%, je te jure que je te soude un clavier dans les paumes et que je te rentre la souris dans le ...

-C'est un hamster qu'on rentre là, chérie.  Pas une souris.

-Ta gueule.  T'es vraiment un sale con.

C'est un peu pour ça que je décide de revivre ici.  Pour revivre dehors.

7 commentaires:

Anonyme a dit…

Bienvenue chez vous!

Le professeur masqué a dit…

Un pavé tactile, c'est moins dangereux, alors... :)

L'ensaignant a dit…

;-)

Anonyme a dit…

Yesssss :-)

Prof Malgré Tout a dit…

Pfff... t'as même pas toughé un an.

Madame B a dit…

Bon retour :)

Marie-Lionne a dit…

Plus d'un mois après sa publication, je tombe sur ce billet. Quelle belle surprise !