mercredi 19 septembre 2012

141 mots

Aujourd'hui, pendant un instant, je n'étais plus prof.  Pendant la réunion, je regardais les bouches s'ouvrir souvent et se fermer parfois tout autour de moi mais je ne les entendais pas.  Les mots étaient transparents, inodores.  Ou alors c'est mes sens qui étaient dérangés.  Ou mon sens de l'horloge qui tournait à l'envers.

Puis, j'ai pensé à ici.  À ce qui a été.  Et surtout, à ce qui n'est plus.  Aux blogs qui se meurent parce que 141 mots, personne n'a le temps de lire ça.  141 mots, c'est la pellicule de film qu'on fait développer au centre de photographie plutôt qu'envoyer ses fichiers chez JC.  C'est nos mains qui caressent les CD de chez HMV plutôt que nos oreilles qui attendent d'être impressionnés par 30 secondes de musique au ITunes Store.

J'ai pensé à mes anciennes relations virtuelles et me suis demandé ce qu'ils devenaient.  J'avais le goût de leur demander s'ils bloggaient encore.  Ils m'auraient demandé si je blaguais.  V'là l'bug.

Les rires résonnent encore ici.  Et puis, il y a cette image de p'tit cul devenu homme accrochée au mur du salon.  À moins que ce soit celle d'un nobody qui fut quelqu'un pour un temps puis qui prit peur.  Parce que c'était trop.

Ce soir, pendant un instant, je n'étais plus chum ou papa.  J'étais redevenu l'Ensaignant.  Encore.

12 commentaires:

Anonyme a dit…

Je suis toujours abonné...

L'espoir est un merveilleux sentiment! Merci d'être venu dire bonjour.

L'ensaignant a dit…

Merci à toi. Sincèrement.

Le professeur masqué a dit…

Toujours là. Tu es toujours dans mon blog roll. Et pas par paresse. Par espoir.

Jessica a dit…

Toujours là également, par espoir aussi.

unautreprof a dit…

Le bog faut le faire parce qu'on aime ça aussi, écrire ses trucs. J'ai souvent des messages peu commentés, ce n'est plus comme avant et je me trouve plate, redondante et poche. Mais j'aime toujours écrire via le blog alors je persiste. Les nouvelles visites me plaisent et les fidèles me rassurent. En plus, il y a le lien virtuel qui se créé.

L'ensaignant a dit…

PM: j'avoue avoir été zieuter par chez vous sur la pointe des pieds... amitiés xx

Jessica: Gentille Jessica!

Unautreprof: Écrire parce qu'on aime ça.. Tu as raison.

Anonyme a dit…

J'espérais toujours...

Merci pour ces 141 mots....

Caroline

L'ensaignant a dit…

T'es sweet, Caroline. Merci.

Anne-valérie Perras a dit…

Je viens de le voir et curieusement, j'ai les larmes aux yeux.

Bon retour!

AVa

Anne-valérie Perras a dit…

Je viens de le voir et curieusement, j'ai les larmes aux yeux.

Bon retour!

AVa

Missmath a dit…

L'ensaignant est toujours sur ma liste de lecture aussi !!!

L'ensaignant a dit…

Anne-Valérie: merci, du fond du coeur.

Miss Math: vieille complice, content de te relire!