lundi 19 avril 2010

Post qui ne fait rire que moi...

-J’ai tellement envie de te sauter, tu n’as pas idée…



Où je m’en vais avec ça?



…, se dit le veau en regardant la clôture…



Avouez que vous avez eu peur de pénétrer une fois de plus dans l’univers tordu de mes fantasmes. J’accepte vos excuses.



…Mais je ne peux pas, même si j’essaie très fort. Quelque chose m’en empêche…



Bon, la psycho-pop maintenant. Sûrement une autre leçon de vie par M. Thérapie lui-même.



…Si seulement mes pattes arrière n’étaient pas coincées dans celles du fermier!







Bonne semaine!

3 commentaires:

Drew a dit…

HAHA!!! Pas juste toi qui ris t'inquiètes ;-)

Drew a dit…

Ris de veau on s'entends!

Air fou a dit…

Lecture de ton fantasme par Edmund, à qui je viens de confier ton billet par courriel via son cel (oui, mets-en, c'est vache) :

« À force d'allaiter bébé, le père est fru de ne pas avoir le temps de s'allaiter lui-même et s'imagine veau à son tour. »

ou

« Le père aimerait récupérer la source de son intense plaisir au complet et voudrait se voir lui-même boire comme un veau. »

Pour d'autres interprétations, seulement 4,95 $ la minute. Des frais d'interurbain et d'ouverture du dossier s'appliquent. Divan non fourni.

Zed :D