dimanche 29 mai 2011

Discussion avec un merle




Ce matin, un oiseau s'est posé sur la clôture de bois qui entoure mon terrain et il a fait "PIT! PIT!". Pour des oreilles de non-initiés, je suis certain que ça aurait ressemblé à un appel à la femelle ou à un signal d'alerte mais pas à mes oreilles, non, non... En vérité, il m'a dit:

Ensaignant, je sais que l'été tarde à se montrer le bout du bec mais tu te dois de donner signe de vie. L'année scolaire tire à sa fin comme quand je vois un ver de terre et que je le tire à ma faim et tu n'as presque rien écrit sur tes élèves. Tu n'as vraiment pas de classe et tu sais comment on nomme un enseignant pas de classe? Un suppléant...

Un peu surpris par le sens de l'humour de ce merle, je le laissai siffloter d'autres vérités à mes oreilles.

Quoi? Tu pensais vraiment que j'allais laisser tes billets plein d'appitoiement et de larmes mal séchées devenir les derniers mots que tu écrirais ici? Tiens toi droit comme une règle, comme un mètre, comme un maître et agis en conséquence.



Ouais mais le groupe est difficile et la pitié est un peu comme devenue ma spécialité, mon cher pinson.



Mais apprend à cultiver le déni comme je prépare des nids, avec passion et bordel (excuse PMT, tu es loin d'être un serin...), dis à ton lectorat comment tu as réussi à survivre à cette année de merde. Comment à travers les suspensions, les signalements à la D.P.J., les P.I.A., les interventions en classe pendant que la majorité SILENCIEUSE te regardait comme ils avaient regardé tous les enseignants venus avant, tu as quand même réussi à les contrôler.



Contrôler, mince exploit pour quelqu'un former à éduquer.



Moi en tout cas, je suis fier de toi et j'ai trouvé que tu avais le flegme de ceux qui réussissent et qui font réussir, même si les résultats te seront étrangers. Même que si tu étais une femelle, je te donnerais bien trois ou quatre petits coups les ailes battantes, mon cochon!



C'est exactement là que j'ai décroché.



p.s. Drew, il est pour toi celui-là, pour te donner signe de vie avec un punch comme tu les aimes. Je t'embrasse.




6 commentaires:

Lionne a dit…

Drew va être heureux, j'en suis sûre, mais pas autant que moi !

Mme Prof a dit…

Vraiment contente de te lire!
16 jours... reste plus que 16 jours! (en tk, pour moi)

Drew a dit…

T'as beau donner de nouvelles pendant un bout, on voit bien que t'as toujours autant le tour avec les mots.

Tu sais que je m'ennuie de toi au fait? Va falloir s'organiser un p'tit quelque chose dans notre nouveau nid justement ;-) J'suis certain que le serein te l'as dit ça aussi mec.

On s'appelle, xx

L'ensaignant a dit…

Mme Prof: ouais, une quinzaine de jours et quand je dis ça à Blondinette, tu sais ce qu'elle me répond? Arrête, ça me stresse! ;)

Lionne: pour en être certain, il faudrait inviter Drew et toi ensemble dans la même pièce et mesurer vos degrés de bonheur... j'déconne, merci!

Drew: mets-en qu'il me l'a dit. Ça me fera plaisir...

unautreprof a dit…

Tes écrits me font écho.
Oui, on réussit dans tout ce défi. Mais il y a un prix à payer quand même. J'ai aussi cette impression de m'apitoyer dans mes billets et j'ai envie de laisser passer le temps.

Vivement les vacances. Repos. Se recentrer sur une vie plus douce.

Penses-tu toujours à un changement?

Air fou a dit…

Tu es passé d'un merle à un pinson, parions que le changement se fera entre un prof épuisé et un prof sifflant.

Zed ¦D